F1 - Grand Prix de Hongrie : Hamilton s'impose et prend la tête

le
0
F1 - Grand Prix de Hongrie : Hamilton s'impose et prend la tête
F1 - Grand Prix de Hongrie : Hamilton s'impose et prend la tête

Vainqueur d’une course riche en rebondissements devant Nico Rosberg, Lewis Hamilton prend la tête du classement pilotes à mi-saison. Daniel Ricciardo a su résister à Sebastian Vettel pour s’assurer d’un nouveau podium en Hongrie.

Il aura fallu onze courses pour que Lewis Hamilton prenne la tête au classement du championnat du monde pilotes. Le Britannique, privé de la pole position samedi, a pris sa revanche sur son coéquipier Nico Rosberg au terme d’un combat tout au long des 70 tours du Hungaroring. Dès le premier freinage, abordé à trois de front, le Britannique a profité d’un meilleur envol pour prendre la tête de la course pour, quasiment, ne jamais la lâcher malgré deux passages par les stands pour une stratégie où il a pris le départ en pneus supertendres avant deux relais en pneus tendres pour finir la course. Derrière, Nico Rosberg a un temps vu son coéquipier baisser son rythme, ce qui a permis à Daniel Ricciardo de revenir très proche des Flèches d’Argent, ce qui a fait craindre au stand Mercedes que l’Australien aurait un coup à jouer. Devant, Lewis Hamilton n’a pas été maître de ses nerfs, comme l’a montré un geste de frustration à l’encontre d’Esteban Gutierrez, qui l’a bien bloqué pendant plus d’un tour, et a multiplié les petites erreurs, freinages trop tardifs ou blocages de roue qui ont permis à Nico Rosberg de revenir parfois dans la boîte de vitesses mais jamais l’Allemand n’a été en mesure de venir attaquer son coéquipier pour sauver sa place de leader du championnat du monde pilotes. Car l’enseignement numéro 1 de ce Grand Prix de Hongrie, c’est que Lewis Hamilton est le nouveau leader du championnat du monde avec six points d’avance sur Nico Rosberg

Ricciardo a tenté sa chance

Le pilote Red Bull a bien tenté un coup de poker dans la deuxième moitié de course. Il a fait son deuxième arrêt à mi-course et a poussé comme un damné sur le début de son relais pour mettre au maximum sous pression les deux Mercedes. Mais c’était sans doute trop demander à ses pneumatiques Pirelli qui n’ont pas été en mesure de tenir ce rythme aussi longtemps, la marque italienne ne conseillant pas plus de 29 tours sur un seul train. En fin de course, Daniel Ricciardo n’a pas été en mesure de venir contester la victoire des Mercedes et a été à son tour mis sous pression par Sebastian Vettel, qui a fait son deuxième arrêt bien plus tard et a eu une chance de venir chercher l’Australien dans les derniers tours de course pour l’ultime place sur le podium mais en vain. Ferrari a encore laissé passer une belle occasion de marquer des gros points, Kimi Räikkönen ayant eu à faire à Max Verstappen. Le jeune pilote néerlandais a tout fait pour garder le Finlandais, qui a remonté huit places entre le départ et l’arrivée, derrière lui dans le dernier quart de course, même allant largement au-delà des limites avec des coups de roue et des changements de direction au dernier moment.

Alonso dans les points, Grosjean largué

Alors que Jenson Button a eu très tôt des problèmes techniques au niveau de sa pédale de freins qui l’a empêché de défendre sa huitième place au départ, et en a fait le seul abandon de la course, Fernando Alonso a confirmé la bonne forme relative des McLaren-Honda à Budapest en se maintenant à la septième place, qui était la sienne au départ, devant Carlos Sainz Jr, Valtteri Bottas et Nico Hulkenberg, qui complètent le Top 10 de ce Grand Prix d’Autriche. Parti onzième sur la grille de départ, Romain Grosjean avait l’espoir de terminer dans les points mais il n’a pas été en mesure d’avoir le rythme de course pour venir contester aux Williams, Force India ou Toro Rosso pour quelques petits points en fin de course. C’est finalement la 13eme position qui est celle de Romain Grosjean à l’arrivée, juste derrière son coéquipier et devant la Renault de Kevin Magnussen. Ce dernier a été devancé par son coéquipier Jolyon Palmer, qui prend la 12eme place derrière Sergio Pérez. Un Grand Prix de Hongrie assez intense qui laisse augurer du meilleur pour la dernière manche avant la pause estivale, le Grand Prix d’Allemagne dès dimanche prochain à Hockenheim.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant