F1 - Grand Prix d'Abu Dhabi : Si Hamilton veut le titre, il aura besoin d'aide

le
0
F1 - Grand Prix d'Abu Dhabi : Si Hamilton veut le titre, il aura besoin d'aide
F1 - Grand Prix d'Abu Dhabi : Si Hamilton veut le titre, il aura besoin d'aide

En pole position ce dimanche pour la dernière manche du championnat du monde, Lewis Hamilton est parfaitement conscient qu’une victoire pourrait ne pas lui suffire pour arracher le titre mondial. Revue des scenarii possibles avant la finale.

Suite à la séance de qualifications disputée ce samedi, le tableau a été dressé. Avec trois dixièmes de seconde d’avance sur Nico Rosberg, Lewis Hamilton s’est adjugé la pole position du Grand Prix d’Abu Dhabi, dernière manche du championnat du monde 2016, décisive pour l’attribution du titre mondial. Mais le Britannique a tout sauf son destin en mains et devra compter sur un coup de pouce du destin, ou de la concurrence pour espérer remporter le titre mondial. La condition de base pour que Lewis Hamilton soit sacré, c’est de finir la course sur le podium et, en fonction de sa place à l’arrivée, il faudra voir où Nico Rosberg se trouve.

Hamilton dépendant des autres écuries

S’il l’emporte, le champion du monde 2015 et 2016 ne devra espérer qu’une seule chose, que deux monoplaces parviennent à se glisser entre les deux Flèches d’Argent. C’est le premier cas de figure qui offrirait le score à Lewis Hamilton. Et c’est là que la stratégie décalée au départ de Daniel Ricciardo pourrait jouer un tour à Nico Rosberg. Troisième sur la grille de départ, donc du bon côté de la piste, l’Australien va s’élancer avec des pneus supertendres et visera un premier relais plus long. La meilleure motricité au départ pourrait permettre au pilote Red Bull de venir se placer devant la Mercedes de l’Allemand. Mal à l’aise dans le trafic, la W07 Hybrid pourrait poser problème à Nico Rosberg, qui serait alors sous la menace des Ferrari et, surtout, de Max Verstappen. Le Néerlandais n’est pas prêt à prendre des pincettes avec les candidats au titre... Concernant Lewis Hamilton, s’il ne parvient pas à l’emporter, il deviendra vraiment compliqué pour lui d’être sacré car il est difficile d’imaginer, à la régulière, Nico Rosberg terminer ce Grand Prix d’Abu Dhabi au-delà de la septième place, si Hamilton termine deuxième, ou de la neuvième place, si Hamilton n’est que troisième. La malchance qui caractérise la saison de Lewis Hamilton devrait changer d’âne pour lui offrir le titre.

Rosberg va pouvoir gérer

La donne pour Nico Rosberg est beaucoup plus simple. La première condition qui offrirait le titre à l’Allemand est limpide : devancer Lewis Hamilton, quelle que soit sa position à l’arrivée. Bien évidemment, si Lewis Hamilton est incapable de terminer la course ou même de finir sur le podium, le titre sera automatiquement joué grâce aux douze longueurs d’avance pour Nico Rosberg au départ de la course. Ensuite, indépendamment du résultat de son coéquipier, si le pilote de la monoplace marquée du numéro 6 termine sur le podium du Grand Prix d’Abu Dhabi, Lewis Hamilton ne pourra rien faire dans la course au titre. Dès lors que l’Allemand ne termine pas sur le podium, il y aura danger pour ses chances de titre et, dans un tel cas de figure, ce sera à lui de compter sur les autres. S’il ne prend que la quatrième place (la cinquième ou la sixième également), il devra espérer voir Lewis Hamilton ne pas l’emporter à l’issue des 55 tours de course. S’il est septième ou huitième, Nico Rosberg devrait voir deux pilotes devancer son coéquipier pour être sacré. Le souci, c’est que tout ceci n’est que conjecture et qu’il y a plusieurs inconnues avant le départ : le comportement des 20 autres pilotes sur la piste mais aussi la fiabilité de la mécanique des Mercedes en fin de saison, sachant que Lewis Hamilton est le plus en difficulté sur ce plan.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant