F1 - GP du Mexique : Ferrari conteste de nouveau la pénalité contre Vettel

le
0
F1 - GP du Mexique : Ferrari conteste de nouveau la pénalité contre Vettel
F1 - GP du Mexique : Ferrari conteste de nouveau la pénalité contre Vettel

Deux semaines après la course, Ferrari a décidé de contester une nouvelle fois la décision des commissaires de pénaliser de dix secondes Sebastian Vettel, reconnu coupable d’avoir changé de trajectoire dans la zone de freinage.

Ferrari ne semble pas décidée à abandonner le podium dont elle a été privée avec Sebastian Vettel lors du Grand Prix du Mexique. L’écurie italienne a confirmé avoir fait appel de la décision de la FIA de ne pas accepter les nouveaux éléments présentés par Ferrari au Brésil dans le but de faire annuler la sanction de dix secondes de pénalité contre le pilote allemand pour avoir changé de trajectoire dans la phase de freinage pour défendre sa position face à Daniel Ricciardo. Cette nouvelle procédure fait suite au refus de la FIA de rouvrir le dossier après une visioconférence avec Jock Clear pour représenter la Scuderia Ferrari alors que l’écurie Red Bull Racing était représentée par Jonathan Wheatley et Christian Horner, l’écurie de Maranello assurant avoir de nouveaux éléments de preuve à fournir.

Une procédure vaine pour Ferrari ?

Cette tentative, qui apparaît désespérée, de la part de Ferrari de faire changer le jugement des commissaires du Grand Prix du Mexique vient du fait qu’une décision ne peut être modifiée qu’en présence d’éléments suffisant pour remettre en doute le jugement. Ferrari a mis en avant des données GPS qui, à ses yeux, montrent que la manœuvre de Sebastian Vettel était licite et a argué du fait que Charlie Whiting lui-même aurait dû ordonner à Max Verstappen de rendre la position qu’il a pu conserver en coupant le virage numéro 2 de l’Autodromo Hermanos Rodriguez. Des points que la FIA a rejeté ce jeudi, assurant avoir déjà pris en compte les données GPS et assurant que ce n’est pas dans les obligations incombant au directeur de course de prévenir les écuries que leurs pilotes doivent rendre une position dans une telle situation. Cela n’a fait qu’inciter Ferrari à faire une nouvelle fois appel pour faire durer la procédure et, peut-être, avoir gain de cause. Mais il semble bien que tout cela est fait en vain et que le résultat ne changera pas.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant