F1 - GP du Japon : Vettel, champion sous certaines conditions

le
0
Sebastian Vettel, ici lors de sa victoire en Corée, pourrait être sacré dès ce week-end, à Suzuka.
Sebastian Vettel, ici lors de sa victoire en Corée, pourrait être sacré dès ce week-end, à Suzuka.

Sebastian Vettel, déjà vainqueur de huit Grands Prix en 2013, est arrivé à Suzuka avec 77 points d'avance sur Fernando Alonso (Ferrari), et l'Allemand peut rêver d'un 4e titre mondial dès dimanche, à condition de remporter le GP du Japon pour la 4e fois en cinq éditions. S'il gagne encore, et si Alonso ne termine pas dans le Top 8, Vettel sera champion du monde pour la 4e fois d'affilée, ce qui le rapprocherait encore de son modèle, le "Baron rouge", alias Michael Schumacher, l'homme aux 7 couronnes. Il égaliserait avec un autre seigneur, le "Professeur" Alain Prost, lui aussi titré quatre fois (1985, 1986, 1989, 1993), avec une dernière couronne à 38 ans. Avant le Grand Prix de Corée, Alonso évoquait la récente America's Cup à la voile, remportée 9-8 par les Américains d'Oracle pourtant menés 8-1 par le catamaran des Kiwis. Depuis, le rouleau compresseur Vettel a passé une nouvelle couche sur la piste de Yeongam, où la Scuderia a stagné (Alonso 6e, Felipe Massa 10e). En F1, depuis quatre saisons, le vent souffle toujours en faveur de Vettel et son écurie dispose a priori du plus gros budget, comme Oracle en voile. Mais "ce n'est jamais facile et quelle que soit la voiture, que ce soit ma Red Bull ou la Caterham de Charles Pic, il faut attaquer à fond de bout en bout", a dit Vettel jeudi, en conférence de presse. Il a également comparé son monopole actuel à l'ère de domination de Schumacher, quand son glorieux aîné a enfilé cinq titres...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant