F1 : GP de Singapour, le duel Alonso-Vettel en "son et lumière"

le
0
Fernando Alonso et Sebastian Vettel, ici à Monza, se disputeront une nouvelle fois la victoire à Singapour.
Fernando Alonso et Sebastian Vettel, ici à Monza, se disputeront une nouvelle fois la victoire à Singapour.

Pour l'ensemble des acteurs de la Formule 1, le GP de Singapour est avant tout un cadre d'exception avec ce tracé qui serpente entre la baie de la cité-État et les nombreux buildings, le tout en nocturne. Mais ce rendez-vous reste avant tout une course en ville avec toutes les caractéristiques que ce type de circuit suppose : difficulté de dépassements, fautes de pilotage interdites et, surtout, safety cars souvent de sortie. Mais ce type de tracé est également propice à des scénarios inhabituels, de quoi ajouter du piment dans un championnat ultra-dominé par Sebastian Vettel. C'est l'analyse de Patrick Rivaz, "la" voix de la Formule 1 sur les ondes de France Inter et France Info. Le journaliste, qui suit la Formule 1 depuis 1982, arrêtera à l'issue de la saison. Pour Auto-Addict, il décrypte les principaux enjeux de ce week-end de course. Tous les acteurs de la Formule 1 décrivent ce Grand Prix comme un des plus agréables de la saison. Quelle est l'ambiance lors de ce week-end de course ? "C'est absolument magnifique", explique Patrick Grivaz. L'unique circuit de la saison disputé en nocturne offre "une vue imprenable de la marina avec les lumières des buildings et des hôtels". Si, comme le rappelle le journaliste, la cité-État de Singapour est connue pour être la ville où "tout ce qui est amusant est interdit", elle s'égaie néanmoins pendant les trois jours de compétition. "De nombreux Européens qui travaillent partout en Asie...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant