F1 - GP de Monaco : réclamation de Red Bull, convocation de Mercedes

le
0
Le manufacturier unique de la F1, Pirelli (ici avec Esteban Gutierrez à Monaco), au coeur de la polémique.
Le manufacturier unique de la F1, Pirelli (ici avec Esteban Gutierrez à Monaco), au coeur de la polémique.

Les dirigeants de l'écurie Mercedes-AMG de Formule 1, victorieuse dimanche au Grand Prix de Monaco, ont été convoqués après la course par les commissaires, à la suite d'une réclamation dimanche matin par Red Bull Racing au sujet d'essais de pneus Pirelli en mai à Barcelone. Red Bull Racing, l'écurie triple championne du monde des constructeurs, a déposé une réclamation dimanche matin contre Mercedes, et Ferrari a écrit à la Fédération internationale de l'automobile (FIA), au sujet d'essais de pneus réalisés secrètement du 15 au 17 mai, soit juste après le Grand Prix d'Espagne, a révélé le site internet britannique Autosport. Le manufacturier italien Pirelli, fournisseur exclusif de la F1 depuis début 2011, a aussi été convoqué par la FIA, dimanche à 17h30, soit moins de deux heures après l'arrivée victorieuse de Nico Rosberg dans une Mercedes. Les essais de pneus sont interdits pendant la saison en cours, les seules exceptions étant quand Pirelli utilise, pour développer ses pneus, des monoplaces des saisons précédentes. Rosberg : "No comment" Ce n'était pas le cas à Barcelone en mai, Pirelli ayant utilisé les Mercedes de 2013 qui venaient de participer au GP d'Espagne et de dégrader beaucoup leurs pneus: Rosberg, parti en pole position, avait terminé 6e, à plus d'une minute du vainqueur, Fernando Alonso (Ferrari). "Voyez avec Pirelli, je ne ferai aucun commentaire sur ce point", a dit Nico Rosberg, victorieux dimanche, lors de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant