F1-GP de Corée : derrière Vettel, des batailles en pagaille

le
0
Comme l'an dernier en Corée du Sud, les Red Bull sont une nouvelle fois les favorites.
Comme l'an dernier en Corée du Sud, les Red Bull sont une nouvelle fois les favorites.

Sur le circuit international de Corée du Sud, à Yeongam, Sebastian Vettel détient le record du circuit (1'35''585 en 2010), le record en course (1'39''605 en 2011) et s'est déjà imposé à deux reprises en 2011 et 2012. De quoi atténuer le (maigre) suspense ce week-end ? Il faudrait en effet un "concours de circonstances" pour que le pilote allemand ne remporte pas le championnat une nouvelle fois. C'est l'avis de Daniel Ortelli, journaliste à l'AFP spécialisé dans la Formule 1. Il revient également, pour AutoAddict, sur les autres enjeux du week-end, éclipsés par la domination du pilote allemand et de son écurie autrichienne. La fin de la saison ressemblera-t-elle à une promenade de santé pour Sebastian Vettel ? Il est, et de loin, le plus rapide de la saison. Sebastian Vettel enchaîne les victoires - quatre lors des cinq derniers Grand Prix -, quitte à entamer le suspense cette saison. Et le programme des prochaines semaines est très favorable au champion en titre. "La Corée du Sud et l'Inde sont deux circuits modernes, ultra-rapides, ce qui correspond très bien aux Red Bull", explique Daniel Ortelli. Depuis le dernier rendez-vous à Singapour, l'écurie autrichienne focalise d'ailleurs ses moyens sur la préparation de la prochaine saison, où les monoplaces seront équipées des nouveaux moteurs V6 turbo hybrides rendus obligatoires par la nouvelle réglementation technique de la F1. "Il faudrait qu'Alonso - deuxième du championnat...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant