F1 - GP de Belgique - Qualifications : Rosberg sort de sa boite

le
0
F1 - GP de Belgique - Qualifications : Rosberg sort de sa boite
F1 - GP de Belgique - Qualifications : Rosberg sort de sa boite

Nico Rosberg a su trouver le rythme qui lui manquait vendredi après-midi et samedi matin pour signer la pole position du Grand Prix de Belgique devant Max Verstappen et Kimi Räikkönen, qui n’a pas confirmé sa bonne forme des libres 3. Lourdement pénalisé, Lewis Hamilton s’est arrêté en Q1.

Débarrassé de la concurrence de Lewis Hamilton, Nico Rosberg a signé, comme cela était relativement attendu, la pole position du Grand Prix de Belgique. L’Allemand a devancé au volant de sa Mercedes le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull Racing), chouchou du public à Spa. Le pilote de 18 ans avait pourtant était privé de la troisième séance d’essais à cause d’une alerte au niveau de la boîte de vitesses de sa RB12, mais sans conséquence pour sa place sur la grille de départ. En confiance après la deuxième séance d’essais libres vendredi après-midi, durant laquelle il avait signé le temps de référence, Verstappen a montré de belles dispositions. Il sera en première ligne aux côtés de Nico Rosberg. Son coéquipier Daniel Ricciardo a, pour sa part, signé le sixième chrono et prendra place en troisième ligne dimanche au départ.

Les Ferrari en embuscade. Force India dans le coup

Aux avant-postes tout le week-end, les Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel avaient laissé présager d’une belle qualification. Lors de la troisième séance d’essais libres samedi matin, le Finlandais avait même signé le meilleur temps quand l’Allemand a réalisé le troisième. Alors, les troisième et quatrième places, respectivement, des deux pilotes de l’écurie de Maranello paraissent comme des résultats à peine satisfaisants. Les Force India peuvent, elles, se satisfaire. Les monoplaces de l’écurie indienne ont profité d’un circuit qui convient bien à leurs qualités, notamment concernant la vitesse de pointe. Sergio Perez, cinquième l’an passé, s’élancera de la sixième place, quand son coéquipier Nico Hulkenberg partira de la septième position.

Première intéressante pour le Français Esteban Ocon

Pour son premier Grand Prix en F1, le jeune Esteban Ocon, au volant de sa modeste Manor, s’élancera de la dix-huitième position. Il n’est pas parvenu à rallier la Q2. Il essaiera, selon ses mots, « d’être opportuniste demain (dimanche) ». Mais Ocon souffre tout de même de la concurrence de son tout aussi jeune coéquipier Pascal Wehrlein, qui fait lui aussi partie de la filière Mercedes et ambitionne de prendre un baquet chez les Flèches d’Argent à l’avenir. Au terme de cette même Q1, Wehrlein a signé le huitième temps. S’il se classe finalement seizième, l’Allemand a montré que cette Manor avait tout de même un peu de potentiel. Ocon l’a avoué à l’issue de la séance de qualifications : « Ce n’est jamais sympathique d’être aussi loin de son coéquipier. » Romain Grosjean (Haas), l’autre Français présent sur la grille, signe une intéressante onzième position. Une place qui lui permettra, demain, de choisir son train de pneus au départ. Il peut espérer finir dans les points, lui qui avait terminé troisième de ce circuit belge l’an passé.

Une dernière ligne qui promet du spectacle

Si la première présence en première ligne de Max Verstappen sera une des curiosités du départ dimanche, les regards se tourneront également vers la dernière ligne, où deux champions du monde vont devoir batailler pour remonter arracher des points. Pénalisé d’un total de 55 places sur la grille de départ pour l’utilisation de trois moteurs neufs durant ce week-end, dont certains éléments étaient hors-quota, Lewis Hamilton retrouvera Fernando Alonso, qui a cumulé 35 places de pénalité et qui n’est pas parvenu à boucler le moindre tour chronométré en Q1, étant parti à la faute. On peut s’attendre à une course offensive de la part de l’Espagnol et du Britannique car, même si cette lourde pénalité était voulue et fait partie d’une stratégie pour avoir des moteurs « frais » pour la fin de saison sans pénalité supplémentaire, elle va imposer une attaque de tous les instants pour limiter la casse face à Nico Rosberg, bien parti pour faire le plein de points.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant