F1 - GP d'Italie - Qualifications : Hamilton intouchable à Monza

le
0
F1 - GP d'Italie - Qualifications : Hamilton intouchable à Monza
F1 - GP d'Italie - Qualifications : Hamilton intouchable à Monza

Après avoir bombé le torse lors de la troisième séance d’essais libres, Lewis Hamilton a confirmé sa domination en signant la pole position du Grand Prix d’Italie devant Nico Rosberg. Ferrari suit et aura un coup à jouer au départ dimanche.

Le résultat n’est guère une surprise mais l’ampleur de l’écart entre les deux Mercedes est plus que surprenant. En grande forme lors de la troisième séance d’essais libres, Lewis Hamilton a confirmé avec la manière lors de la séance de qualifications du Grand Prix d’Italie. Le champion du monde en titre a signé la pole position en reléguant Nico Rosberg à rien de moins que 478 millièmes de seconde, un véritable gouffre sur un circuit tel celui de Monza. Ferrari truste la deuxième ligne mais l’écart avec les deux Flèches d’Argent ne devrait pas redonner le sourire à la Scuderia et à son grand patron, Sergio Marchionne, qui a fait une apparition remarquée dans le paddock peu après cette séance. Sebastian Vettel, longtemps derrière son coéquipier, a pris le meilleur sur Kimi Räikkönen pour la troisième place dans un dernier effort.

Un coup à jouer au départ pour Ferrari ?

Mais une des clés de la course sera le départ, dont un élément crucial s’est joué en Q2. Car, si les Ferrari ont décidé d’utiliser de bout en bout la gomme super-tendres, la plus performante disponible ce week-end, à ce moment de la séance, les deux pilotes Mercedes ont fait un choix différent. Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont, en effet, signé leur meilleur temps de Q2 avec des pneus tendres, moins performants mais plus durables, et devront donc prendre le départ avec ces pneus. Avec une meilleure motricité et des départs souvent meilleurs, les deux pilotes Ferrari pourraient prendre les commandes au premier virage et mettre en difficulté les Mercedes. Derrière Flèches d’Argent et Chevaux Cabrés, on retrouve la Williams de Valtteri Bottas. Le Finlandais est parvenu à se hisser devant les deux Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen, qui ont fait mieux que limiter la casse malgré une monoplace en difficulté sur un circuit comme Monza.

Grosjean en difficulté, Ocon malchanceux

Le Top 10 est complété par les Force India de Sergio Pérez et Nico Hulkenberg ainsi que la Haas d’Esteban Gutierrez, qui s’est hissé pour la première fois cette saison en Q3. Et ceci est un petit camouflet pour Romain Grosjean qui, bien que solide vendredi, n’a pas su concrétiser en qualifications. Après une troisième séance d’essais libres où le Français y a laissé une boite de vitesses, ce dernier a souffert et n’est pas parvenu à faire mieux que la 12eme position, qui se transformera en 17eme place sur la grille en raison de ce changement de boite de vitesses. L’autre Français en lice, Esteban Ocon, n’a même pas été en mesure de défendre ses chances en Q1, ayant subi une nouvelle avarie électrique sur sa Manor, qui l’a empêché de signer le moindre tour chronométré et le condamne à la dernière place, voire au départ des stands s’il faut changer quoi que ce soit sur sa monoplace. S’il prend place sur la grille, il accompagnera les deux Renault de Jolyon Palmer et Kevin Magnussen sur les deux dernières lignes, signe que rien ne va chez les « Jaunes » ce week-end !
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant