F1 - GP d'Abu Dhabi : Rosberg a vécu une journée difficile

le
0
F1 - GP d'Abu Dhabi : Rosberg a vécu une journée difficile
F1 - GP d'Abu Dhabi : Rosberg a vécu une journée difficile

Dans les échappements d’un Lewis Hamilton qui l’a bouchonné dans le dernier tiers de course, Nico Rosberg a confié sur le podium que ce Grand Prix d’Abu Dhabi a été une des pires courses de sa carrière.

Derrière Lewis Hamilton au départ puis à l’issue du premier tour, Nico Rosberg a toujours été très proche du Britannique, son rival dans la course au titre mondial durant le Grand Prix d’Abu Dhabi. Dans le dernier tiers de course, Lewis Hamilton a délibérément ralenti son rythme de course pour ouvrir la porte à Sebastian Vettel et Max Verstappen, pour que le pilote Ferrari et le pilote Red Bull revienne sur l’Allemand pour le doubler et prendre le titre à la dernière seconde. Une stratégie osée qui a mis Nico Rosberg dans une situation inconfortable. « Ça a été une journée difficile. C’était plus que l’enfer, la course la plus difficile que j’ai eue à faire, a déclaré le nouveau champion du monde au micro de David Coulthard sur le podium. Après, il y avait les gars qui revenaient derrière. Les derniers tours de cette course ont été les pires de ma carrière, ça a été très difficile. Là, je suis comme un fou. »

Rosberg fair-play après tout

Mais Nico Rosberg n’a pas tenu rigueur à Lewis Hamilton de sa stratégie autant osée que désespérée. Mais le Britannique devait tenter quelque chose pour tenter de faire la différence à l’issue de la course. Toujours sur le podium, l’Allemand a eu quelques mots pour son coéquipier. « Je souhaite féliciter Lewis pour les efforts qu’il a consentis, assure Nico Rosberg. C’est toujours compliqué de t’affronter et de te battre. Tu as été rapide tout au long de la saison. » La dernière pensée de l’Allemand sur le podium a été pour son père Keke Rosberg. 34 ans après, Nico Rosberg rejoint son père au palmarès du championnat du monde de F1, ce qui lui laisse une fierté incommensurable. « Je suis fier d’avoir réussi ce que mon père a réalisé avant moi, assure l’Allemand. Il va arriver d’ici une demi-heure, j’ai hâte de le voir. » Un succès qu’il a également dédié à ses proches, notamment sa femme Viviane et sa fille.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant