F1 - GP d'Abu Dhabi - Essais libres 1 : Hamilton signe le premier temps de référence

le
0
F1 - GP d'Abu Dhabi - Essais libres 1 : Hamilton signe le premier temps de référence
F1 - GP d'Abu Dhabi - Essais libres 1 : Hamilton signe le premier temps de référence

Lewis Hamilton (Mercedes), qui compte douze points de retard sur Nico Rosberg avant cet ultime rendez-vous de la saison de F1, a signé vendredi le meilleur temps de la première séance d'essais libre du GP d'Abu Dhabi, en bouclant son meilleur tour en 1'42''869. Le Britannique devance le leader du championnat du monde (1'43''243) et le jeune Néerlandais Max Verstappen (Red Bull, 1'43''297).

Lewis Hamilton (Mercedes) n’a plus rien à perdre. Il ne lâchera donc rien jusqu’à la dernière seconde de la course, dimanche sur le tracé du Yas Marina Circuit, et l’a prouvé dès la première séance d’essais libres, ce vendredi. Le double champion du monde en titre, toujours dauphin de Nico Rosberg (Mercedes) avant cet ultime rendez-vous de la saison, a donné le ton en signant le premier temps de référence de ce Grand Prix d’Abu Dhabi, en 1’42’’869. Le Britannique, qui a réalisé son meilleur chrono de cette première mise au point en pneumatiques tendres, devance Rosberg, deuxième, d’un peu moins de quatre dixièmes (1’43’’243), Max Verstappen (Red Bull), le Néerlandais élu meilleur pilote au Brésil il y a quinze jours, terminant dans le sillage de celui qui pourrait fêter dimanche son premier sacre mondial (1’43’’297). Verstappen se classe donc troisième, devant son coéquipier Daniel Ricciardo. Le Français Romain Grosjean (Haas), grand malheureux il y a quinze jours à Interlagos, a connu des problèmes de freins et ne termine que douzième de cette séance (1’45’’600).

Le meilleur et le pire pour Rosberg à Abu Dhabi

Mais tous les regards étaient évidemment rivés dès cette première séance d’essais libres sur les deux champions au coude à coude pour le titre depuis le début de la saison. Avec douze points d’avance avant ce dernier Grand Prix, Rosberg part avec les cartes en main et l’espoir de refaire le coup de l’année dernière (victoire au détriment d’Hamilton) plutôt que de revivre la course de 2014, où l’Allemand avait connu des problèmes mécaniques. Hamilton n’en demanderait pas tant, lui qui doit gagner dimanche (un cas de figure excepté, voir plus bas) et espérer que son rival ne termine pas mieux que quatrième. Lors des trois dernières courses, Rosberg a donné le sentiment de se contenter uniquement de la deuxième place derrière le champion du monde 2014 et 2015, qui a repris sept points à chaque fois à son coéquipier. Mais cette fois, la donne devrait être différente, puisque le dauphin d’Hamilton lors des deux dernières saisons a annoncé qu’il ferait tout pour gagner, « dans les limites de l’acceptable », a-t-il toutefois tempéré tandis que l’Anglais, conscient d’être passé au travers à Abu Dhabi ces deux dernières années, espère de son côté reléguer l’autre Flèche d’Argent le plus loin possible. Avec une idée bien précise en tête.

Hamilton doit gagner pour être encore champion, mais même une deuxième place...

« Avoir 18 ou 30 secondes d'avance est un vrai coup pour votre adversaire. C'est un accomplissement bien meilleur que de freiner votre coéquipier », analysait le stratège Hamilton, auquel il n’a pas échappé que même finir deuxième pourrait lui permettre de remporter son troisième titre de champion du monde consécutif. A condition que Rosberg termine, lui, septième de la course. Pour la première fois de l’histoire, les deux hommes termineraient ainsi le championnat avec le même nombre de points (373), de victoires (neuf) et de deuxièmes places (quatre). Le règlement stipule alors que c’est le nombre de troisièmes places qui départage les ex-aequo, Hamilton l’emporterait alors quatre troisièmes places à deux et terminerait de nouveau devant son coéquipier chez Mercedes. La première séance d’essais libres a lancé ce duel de géants, qui fait vibrer les paddocks. Prochaine confrontation : ce vendredi, à 14h00 (heure française), pour la deuxième séance d’essais libres. De nuit cette fois.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant