F1 : GP d'Abu Dhabi, bataille de chiffonniers pour un titre constructeur

le
0
Les écuries Mercedes (ici en Inde), Ferrari et Lotus espèrent chacune terminer 2e du championnat du monde des constructeurs.
Les écuries Mercedes (ici en Inde), Ferrari et Lotus espèrent chacune terminer 2e du championnat du monde des constructeurs.

Les enjeux : entre écuries, la lutte des classes Dans le sillage de Sebastian Vettel dimanche dernier, Red Bull a été sacré champion du monde des constructeurs au GP d'Inde. Mais les places d'honneur, dans le rétro de la marque autrichienne, ne sont pas simplement symboliques. Des revenus commerciaux les accompagnent et attisent les convoitises. En lice : Mercedes, Ferrari et Lotus, regroupés en 28 points, qui doivent se départager durant les trois dernières échéances (chacune d'elle peut rapporter 43 points). Vainqueur trois fois cette saison et fort de la deuxième place de Nico Rosberg la semaine dernière, Mercedes (2e, 313 points) se présente comme l'outsider le mieux en forme de la saison. Une deuxième place au classement des constructeurs serait d'ailleurs la meilleure récompense pour Ross Brawn, le patron de l'écurie, qui compte se retirer des paddocks à l'issue de la saison. À quatre points de l'écurie de Rosberg et Hamilton, Ferrari (309 points) semble en retrait, malgré l'honorable 4e place de Felipe Massa il y a moins d'une semaine. Lotus, attiser la rivalité et s'imposer Enfin, Lotus peut croire à son étoile. La constance du Français Romain Grosjean - sur le podium lors des trois derniers rendez-vous - et la victoire l'an passé de Kimi Räikkönen sont autant d'arguments qui font espérer un bon week-end à l'écurie dirigée par Éric Boullier. Mais la rivalité entre les deux pilotes s'est aiguisée, notamment après le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant