F1 : en Amérique, Vettel et Grosjean au firmament

le
0
Sebastian Vettel s'impose pour la première fois de sa carrière à Austin (États-Unis).
Sebastian Vettel s'impose pour la première fois de sa carrière à Austin (États-Unis).

Fini le temps où évoquer Romain Grosjean se limitait aux accidents spectaculaires dans lesquels le Français était impliqué. Désormais, il dispute la course avec les meilleurs et a gagné ses galons de respectabilité dans le paddock. Et ce, grâce à son talent en pilotage. Nouvelle illustration à Austin où le Français, dans les 280 mètres entre la ligne de départ et le premier virage, double Webber (parti 2e) et gêne Sebastian Vettel. Mais, rapidement, l'Allemand s'échappe et remporte facilement sa huitième victoire consécutive. Il n'empêche : le Français, en conservant sa deuxième place, monte pour la sixième fois de la saison sur un podium. Sereinement et patiemment, Romain Grosjean se rapproche de la première victoire de sa carrière. La course : la balade tranquille de Vettel au Texas Romain Grosjean n'a pas profité de l'intervention de la Safety Car au premier tour. En percutant un mur en pleine ligne droite, Adrian Sutil (Force India) a obligé la voiture de sécurité à intervenir. Mais dès que la course reprend, Vettel s'envole et compte déjà plus de 4 secondes d'avance au 10e tour. Aux alentours du 20e tour, comme à chaque Grand Prix, les ingénieurs de chez Red Bull pressent l'Allemand de ralentir son allure. Son coéquipier Mark Webber réussi quant à lui à prendre le meilleur sur Hamilton (13e tour). Parmi les dépassements marquants, à noter également celui par l'extérieur de Bottas (Williams) sur Gutiérrez (Sauber, 35e...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant