F1: duel annoncé entre McLaren et Red Bull en Malaisie

le
0
DUEL ANNONCÉ ENTRE MCLAREN ET RED BULL EN MALAISIE
DUEL ANNONCÉ ENTRE MCLAREN ET RED BULL EN MALAISIE

par John O'Brien

SEPANG, Malaisie (Reuters) - Les McLaren seront favorites du deuxième Grand Prix de Formule Un de la saison, dimanche en Malaisie, de l'aveu du champion du monde en titre de l'écurie Red Bull, Sebastian Vettel.

Distancée l'an dernier dans la course au titre de champion du monde des constructeurs, remporté haut la main par Red Bull, l'équipe britannique revient au premier plan cette année.

La victoire de Jenson Button, dimanche dernier en Australie, en est la parfaite illustration.

"Je pense que McLaren a franchi un palier et qu'ils disposent d'une voiture vraiment compétitive cette saison", a analysé jeudi Sebastian Vettel, à l'occasion d'une conférence de presse organisée à la veille des essais libres.

"De ce qu'on a pu constater, ils sont très rapides et n'ont pas de faiblesse. Ils seront bien les hommes à battre. Ils iront vite mais nous ferons notre maximum pour les contrer", a ajouté le double champion du monde allemand, deuxième à Melbourne.

Vainqueur des deux dernières éditions, Sebastian Vettel vise un coup du chapeau cette année à Sepang, un circuit réputé pour mettre à l'épreuve les mécaniques d'orfèvre des F1, en raison de la chaleur et du taux d'humidité élevé dans l'air.

"NOUS AVONS NOS CHANCES"

Du côté de l'écurie McLaren, les essais concluants de cet hiver et la prestation des deux voitures la semaine dernière en Australie ont fait naître un certain climat de confiance.

"A Sepang, un circuit très rapide, si nous nous basons sur nos performances récentes, nous devrions logiquement aller vite. Je pense que nous avons nos chances, après qui sait ?", a déclaré le directeur de l'équipe, Martin Whitmarsh, peu après son arrivée en Malaisie.

Au-delà du mano a mano que se livreront certainement les écuries McLaren et Red Bull à partir de vendredi, Ferrari pourrait bien s'immiscer dans la lutte pour le podium.

Mais Fernando Alonso préfère rester prudent, au vu des problèmes rencontrés par son équipe ces dernières semaines.

"En Malaisie, nous allons encore une fois courir sur la défensive", explique l'Espagnol sur le site internet de la Scuderia.

"Nous ne pourrons pas faire autrement étant donné que la F2012 sera pratiquement la même que celle utilisée lors du Grand Prix d'Australie. Il faudra tenter des choses et s'adapter le plus possible, tout en sachant que ce ne sera pas facile", ajoute-t-il.

Si Ferrari n'est pas au rendez-vous, les Lotus-Renault de Kimi Räikkönen et du Français Romain Grosjean, très en vue à Melbourne, pourraient en profiter pour aller chercher des points aux classements des pilotes et des constructeurs.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant