F1 : Caterham n'est pas à vendre

le
0
Caterham reste bien une écurie de F1 qui n'est pas à vendre et qui s'équipe en moteurs chez Renault, son ancien partenaire pour Alpine.
Caterham reste bien une écurie de F1 qui n'est pas à vendre et qui s'équipe en moteurs chez Renault, son ancien partenaire pour Alpine.

"Le groupe Caterham n'est pas à vendre", a déclaré dans un communiqué le milliardaire malaisien Tony Fernandes, propriétaire de la compagnie AirAsia et du club de football des Queens Park Rangers. "Nous aimons ce que nous bâtissons et nous sommes toujours à la recherche de plus d'investissements. Il est toutefois vrai que le groupe recherche activement des investissements supplémentaires alors qu'il vise à remplir des plans ambitieux pour se développer", précise le texte publié par Catherham. Citant une source anonyme, le quotidien financier malaisien The Edge avait affirmé dimanche que Fernandes prévoyait de renflouer les actions de son groupe, ajoutant qu'un projet de vente était déjà en circulation au Moyen-Orient. Le chiffre de 350 millions de livres sterling (432 millions d'euros) avait été évoqué par le journal. Alpine en solo En janvier dernier, Fernandes avait déjà averti qu'il envisageait de mettre un terme à sa présence en F1, faute de résultats. Créée en 2010 sous le nom de Team Lotus, puis rebaptisée Caterham, son écurie, désormais dirigée par le Français Cyril Abiteboul, n'a toujours pas marqué de points en championnat du monde de F1. Le patron de Caterham F1, 28e fortune de Malaisie selon le magazine Forbes, s'est désengagé récemment de son partenariat avec Renault pour fabriquer en commun, à Dieppe, des Alpine.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant