F1 : bruits, rumeurs et coups de gueule, le paddock ne s'endort jamais

le
0
Après le GP d'Australie, les pilotes ont déjà le regard tourné vers le prochain rendez-vous, à Sepang en Malaisie.
Après le GP d'Australie, les pilotes ont déjà le regard tourné vers le prochain rendez-vous, à Sepang en Malaisie.

Une semaine après le premier Grand Prix de la saison remporté par Rosberg, le monde de la F1 n'en finit plus de s'agiter. Comme chaque saison, déclarations, humeurs, rumeurs, coups de gueule continuent de l'agiter. Dans une semaine, rendez-vous est pris à Sepang en Malaisie, où les fortes chaleurs et les risques d'orages violents pourraient provoquer de nombreuses casses de moteurs. Mais il ne s'agit pas de l'unique conversation qui anime le paddock... La sonorité : des moteurs plus rauques C'est une nouvelle musique qui rythme désormais les week-ends de F1. Spectateurs et téléspectateurs ont découvert lors du GP d'Australie un son plus rauque, plus étouffé. Les V6 turbo hybrides offrent en effet une sonorité bien différente de celle qui émanait, l'an dernier, des V8. D'ailleurs, il se dit qu'il n'y a plus besoin de bouchons d'oreille ou de casques lorsque l'on est à proximité de la piste. D'après des données communiquées par la FIA, les V6 turbo hybrides génèrent un maximum de 134 décibels, contre 145 pour ses prédécesseurs. À titre de comparaison, un concert de rock atteint un maximum de 110 décibels.ÉCOUTEZ la différence de sonorités entre les V8 (en 2013) et les V6 turbo hybrides (en 2014) : Le coup de gueule : Briatore, le V6 et les pilotes devenus "experts comptables" La F1 a repris, mais il manquait le goût du soufre et de la polémique qui accompagne le retour aux affaires courantes du paddock. Le coup de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant