F1 : Bianchi et Schumacher, itinéraire de deux destins brisés

le
0
Le sourire de Jules Bianchi, qui manque à la F1 depuis son tragique accident. Comme Michael Schumacher, le jeune Français lutte au quotidien pour sa survie.
Le sourire de Jules Bianchi, qui manque à la F1 depuis son tragique accident. Comme Michael Schumacher, le jeune Français lutte au quotidien pour sa survie.

L'un, Jules Bianchi, a 25 ans, il est hospitalisé à Nice, sa ville natale, et pourrait être le fils de l'autre, Michael Schumacher, jeune retraité de 45 ans qui "dort" dans la propriété familiale, à Gland, sur les bords du lac Léman. Ils sont tous les deux dans le coma, plus ou moins profond, et aucune information précise ne filtre sur leur état de santé, secret médical oblige. Seulement des messages de remerciement aux fans de tous âges, dans le monde entier. L'Allemand vivait une retraite bien remplie quand il est tombé à ski, fin décembre 2013 à Méribel, après avoir heurté une pierre dans un secteur hors-piste, sans danger apparent. Le Français roulait vite, au 43e tour du Grand Prix du Japon, le 5 octobre dernier, quand sa Marussia à moteur Ferrari est sortie de la piste sur le circuit de Suzuka, sous la pluie, à la nuit tombante. Même émotion autour du globe Le plus âgé, "Schumi", a été sept fois champion du monde de F1. Le plus jeune, Jules, aurait pu le devenir un jour. Ils ont tous les deux porté les couleurs de la Scuderia Ferrari, l'un comme titulaire, l'autre comme pilote d'essai et de réserve. L'un a raflé ses cinq dernières couronnes dans une monoplace rouge. L'autre rêvait encore d'en piloter une en course, un jour, dans le paddock de Suzuka. En dehors de leurs accidents bien différents, les points communs sont nombreux entre Schumacher et Bianchi. Il y a la famille Todt, car le père, Jean, président de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant