F1 : au pays du Soleil-Levant, on a "la F1 dans le sang"

le
0
Jenson Button, très apprécié au Japon, ici entouré par les fans et les photographes à son arrivée dans le paddock.
Jenson Button, très apprécié au Japon, ici entouré par les fans et les photographes à son arrivée dans le paddock.

Des milliers de fans japonais de Formule 1, aussi connaisseurs que passionnés, se donnent encore rendez-vous à Suzuka ce week-end, pour le 25e Grand Prix du Japon disputé sur cette piste mythique à l'ancienne, aussi rapide que technique et exigeante. Depuis 1987, il n'y a pas de match : 24 GP du Japon courus à Suzuka, propriété de Honda, et deux seulement à Fuji, qui appartient à Toyota. C'était en 2007 et 2008, pendant les travaux de rénovation de Suzuka exigés par Bernie Ecclestone, le grand argentier de la F1.

Dans le "GP Village", à l'ombre de la tribune principale, les fans peuvent acheter des casquettes, tee-shirts et modèles réduits, comme partout ailleurs le long de la tournée mondiale de la F1. Jeudi après-midi, ils ont pu les faire signer par les pilotes lors d'une séance d'autographes où leur enthousiasme a été soigneusement canalisé par des vigiles avec porte-voix. Après avoir patienté plus d'une heure, parfois beaucoup plus, en plein soleil, des dizaines de fans sont descendus à tour de rôle de la tribune, équipés de drapeaux, de casques en modèle réduit, de téléphones portables aux couleurs de leur écurie favorite. Ils ont encore attendu quelques minutes, soigneusement parqués, pour passer ensuite quelques secondes avec un pilote, au hasard.

Jenson Button, héros en terre nippone

"Suzuka, c'est spécial pour tous les pilotes. On veut tous gagner ici, pas seulement à cause du circuit mais aussi grâce à vous", a dit Jenson...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant