F1 : Après le titre de Rosberg, Hamilton la joue fair-play

le
0
F1 : Après le titre de Rosberg, Hamilton la joue fair-play
F1 : Après le titre de Rosberg, Hamilton la joue fair-play

Lewis Hamilton a décidé de se montrer fair-play mercredi sur ses réseaux sociaux. Le pilote britannique a en effet félicité son coéquipier Nico Rosberg pour son titre de champion du monde.

Lewis Hamilton a décidé de se montrer fair-play mercredi sur ses réseaux sociaux. Le pilote britannique a en effet félicité son coéquipier Nico Rosberg pour son titre de champion du monde, acquis dimanche dernier lors du Grand Prix d'Abu Dhabi. Pour l'occasion, le triple champion du monde a posté mercredi soir une photo datant d'il y a quelques années, lorsque les deux pilotes n'étaient alors que de jeunes pilotes de karting prometteurs... Et de bons amis à l'époque : « Nous nous étions promis de devenir champions du monde : nous le sommes tous les deux désormais ! ».  Bon joueur, Hamilton a ensuite tenu à complimenter l'Allemand pour sa saison : « Bravo Nico, tu as fait tout ce qu'un champion doit faire, ajoute-t-il. Tu mérites ton titre ».

We said we'd be champions back then, now we both are! Congratulations Nico, you did everything a champion needed to do. Well deserved 🙌🏾

Une photo publiée par Lewis Hamilton (@lewishamilton) le 30 Nov. 2016 à 11h34 PST

Hamilton et Rosberg : amis par le passé mais rivaux aujourd'hui

Vrai message de félicitations ou pas, le message de Lewis Hamilton contraste avec les déclarations ou les attitudes des deux pilotes ces dernières années, sur fond de rivalité plutôt que d'amitié. Sur la piste déjà, le Britannique a notamment eu une attitude qui a légèrement déplu à Rosberg lors du Grand Prix d'Abu Dhabi dimanche, en ralentissant volontairement pendant la course lorsqu'il était en tête pour laisser revenir Sebastian Vettel et Max Verstappen sur le pilote allemand. « Je ne savais pas jusqu'où il irait. Allait-il devenir complètement fou et essayer de me mettre hors piste ? On ne sait pas. J'ai vu ce qu'il essayait de faire et je savais : juste une petite erreur de ma part et les deux gars derrière moi passaient et c'était fini. Ensuite, en seulement deux tours, mon travail d'une saison entière n'aurait servi à rien. » Finalement, Rosberg a terminé deuxième de la course et a été titré pour la première fois. La course achevée, les deux coéquipiers ne se sont alors quasiment pas regardés sur le podium, échangeant juste une poignée de main « pour la photo ». Une relation compliquée, que Nico Rosberg a bien résumé mercredi : « Notre relation restera toujours difficile. Nous sommes toujours des rivaux. Mais le fait de nous connaître depuis l'enfance, ça aide dans les phases difficiles. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant