F1: Alonso tire son épingle du jeu en Malaisie, sous la pluie

le
0
FERNANDO ALONSO REMPORTE LE GRAND PRIX DE MALAISIE
FERNANDO ALONSO REMPORTE LE GRAND PRIX DE MALAISIE

par John O'Brien

SEPANG, Malaisie (Reuters) - L'Espagnol Fernando Alonso a signé dimanche la 28e victoire de sa carrière en Formule Un et sa première de la saison en s'imposant lors du Grand Prix de Malaisie, dans des conditions de course rendues délicates par la pluie.

Sans une faute commise à cinq tours de l'arrivée, le Mexicain Sergio Perez aurait pu contester la première place au double champion du monde 2005-2006 mais une légère sortie de piste l'a condamné à la deuxième place.

Déjà troisième la semaine dernière en Australie, le Britannique Lewis Hamilton a terminé au même rang, juste devant l'Australien Mark Webber (Red Bull) et le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus-Renault).

Le champion du monde en titre, l'Allemand Sebastian Vettel, n'a quant à lui marqué aucun point (11e), victime d'un accrochage en course avec la HRT de Narain Karthikeyan, tout comme Jenson Button (14e), vainqueur à Melbourne mais accroché lui aussi par la même voiture.

Du côté des Français, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) a terminé à la huitième place, ce qui lui ainsi permis d'inscrire ses quatre premiers quatre points au classement du championnat de monde des pilotes tandis que Charles Pic a terminé 20e.

Parti en troisième ligne dimanche, plein d'espoir, Romain Grosjean a quant à lui été contraint à l'abandon dès le quatrième tour après une sortie de piste de sa Lotus-Renault.

Programmé à 16h00 heures locales, le Grand Prix de Malaisie a pris une tournure spectaculaire lorsqu'après seulement huit tours, la course a été interrompue par de fortes pluies, la piste étant détrempée et la visibilité réduite.

"C'EST UNE VRAIE SURPRISE"

A ce moment-là, les deux McLaren de Lewis Hamilton et de Jenson Button étaient en tête, devant la Sauber de Sergio Perez.

Cinquante minutes plus tard, la course a repris et Fernando Alonso, cinquième avant le drapeau rouge, en a profité pour dépasser rapidement Mark Webber puis Lewis Hamilton après un arrêt au stand réussi.

Porté par cette bonne spirale, il a ensuite pris le meilleur sur Sergio Perez lors du 17e tour avant de profiter des soucis techniques de Sebastian Vettel et de Jenson Button.

"C'est une vraie surprise de gagner aujourd'hui", a déclaré Fernando Alonso à la presse à l'issue de sa victoire, qui lui a permis de prendre, au passage, la tête du championnat du monde des pilotes.

"Notre objectif était de marquer le plus de points possibles. C'est un résultat incroyable, un immense travail d'équipe", a ajouté l'Espagnol.

Fernando Alonso aurait pu toutefois se faire voler la victoire sur le fil par Sergio Perez, tant sa Sauber s'est montrée extrêmement rapide dans la fin de course. Sans sa grossière erreur, il aurait pu devenir le premier Mexicain à s'imposer dans un Grand Prix depuis 1970.

"Je savais que je devais aller vite pour espérer le doubler parce que mes pneus avants étaient en train de se dégrader. Je suis sorti un peu large dans un virage à gauche et j'ai heurté un vibreur. J'étais complètement trempé après ça et je n'avais plus aucune chance de gagner", a expliqué à l'issue de la course le jeune pilote âgé de 22 ans.

Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant