F1: Alonso seul au monde en Allemagne, Vettel puni

le
0
FERNANDO ALONSO S'IMPOSE EN ALLEMAGNE
FERNANDO ALONSO S'IMPOSE EN ALLEMAGNE

HOCKENHEIM, Allemagne (Reuters) - L'Espagnol Fernando Alonso a remporté dimanche en Allemagne son troisième Grand Prix de Formule Un cette saison, brisant ainsi les rêves des pilotes allemands de s'imposer sur leurs terres.

Outre la facilité avec laquelle Alonso a dominé ses adversaires, les amateurs de F1 retiendront de ce GP d'Hockenheim 2012 le déclassement de Sebastian Vettel après l'arrivée de la course.

Deuxième derrière l'Espagnol, le pilote Red Bull a en effet écopé d'une pénalité de 20 secondes pour avoir effectué un dépassement non autorisé dans les derniers tours sur le Britannique Jenson Button.

"Ma seule intention était d'éviter un accident et de lui laisser suffisamment d'espace", a déclaré Vettel. "Je le respecte et je ne voulais pas le coincer. C'était bien d'être sur le podium de cette course à domicile, mais je respecte la décision des commissaires."

Avec cette sanction, Button glisse donc à la deuxième place, devant le Finlandais Kimi Räikkonen et le Japonais Kamui Kobayashi, tandis que le pilote allemand se retrouve cinquième.

Parti en pole position, le leader du championnat du monde a dominé la course de bout en bout sous un soleil de plomb contrastant avec des conditions de course rendues difficiles ces derniers jours par la pluie et le tonnerre.

Avec ce nouveau succès, le double champion du monde espagnol (2005-2006) compte désormais 34 points d'avance au classement des pilotes sur Mark Webber, huitième en Allemagne, et 44 sur Sebastian Vettel avec encore dix Grands Prix à disputer.

"C'était fantastique aujourd'hui, une pole position, une victoire... Nous avons de quoi faire la fête ce soir", a dit le pilote Ferrari juste après son succès.

Michael Schumacher, parti en troisième position sur la grille de départ et qui rêvait de frapper un grand coup sur ses terres, a finalement terminé septième.

Son compatriote Nico Hülkenberg, quatrième à l'issue des qualifications, a lui aussi déçu avec une neuvième place à l'arrivée.

Pour son centième Grand Prix, Lewis Hamilton a lui été contraint à l'abandon, à seulement onze tours de l'arrivée.

Du côté des Français, Jean-Eric Vergne a terminé 14e, Romain Grosjean 18e et Charles Pic 20e.

Brian Homewood, Olivier Guillemain et Marine Pennetier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant