Exxon poursuit le nettoyage après la fuite d'un oléoduc

le
0
FUITE D'UN OLÉODUC DANS L'ARKANSAS
FUITE D'UN OLÉODUC DANS L'ARKANSAS

NEW YORK (Reuters) - Exxon Mobil a poursuivi dimanche ses opérations de nettoyage après la fuite de plusieurs milliers de barils de brut constatée vendredi sur un oléoduc près de la ville de Mayflower, dans l'Arkansas, dont la fermeture a été ordonnée samedi.

L'oléoduc Pegasus transporte plus de 90.000 barils par jour de brut entre Pakota, Illinois, et Nederland, au Texas.

Le porte-parole d'Exxon, Alan Jeffers, a déclaré dimanche qu'il fallait creuser le terrain à l'endroit où s'est produit la fuite pour pouvoir estimer le temps qu'il faudrait pour la réparer et quand pourrait rouvrir l'oléoduc.

"Des fouilles sont nécessaires pour déterminer la cause de l'incident", a-t-il expliqué.

Exxon n'a pas fourni d'estimation précise de l'ampleur de la fuite, indiquant que 12.000 barils de pétrole et d'eau avaient été récupérés dimanche, contre 4.500 la veille, sans préciser quelle était la part de pétrole et la part d'eau.

Elle a par ailleurs annoncé avoir mis en oeuvre les moyens nécessaires pour répondre à une fuite de 10.000 barils.

Vingt-deux habitations ont dû être évacuées.

"Du pétrole a été enlevé dans la rue. Il y a toujours des traces de pétrole, ça colle exactement comme nous faisons avant de mettre une couverture d'asphalte", a déclaré le juge du comté de Faulkner, où a eu lieu la fuite.

L'incident donne du grain à moudre aux adversaires du projet d'oléoduc Keystone XL, d'une capacité de 800.000 barils par jour, destiné à transporter vers les raffineries du golfe du Mexique le pétrole brut extrait des sables bitumineux canadiens.

Les écologistes soulignent notamment la nature plus corrosive de ce pétrole pour les oléoducs.

"Qu'il s'agisse du projet Keystone XL ou (...) de ce problème en Arkansas, les Américains se rendent compte que transporter de grandes quantités de ce carburant corrosif et polluant n'est pas un bon pari pour les contribuables et pour notre environnement", a déclaré Ed Markey, un représentant démocrate du Massachusetts.

Matthew Robinson et Kristen Hays; Jean-Stéphane Brosse et Hélène Duvigneau pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant