Extension de la grève des mineurs en Espagne

le
0

C'est jour de grève nationale de solidarité avec les mineurs ce lundi 18 juin en Espagne. Après 19 jours de blocages de routes et des voies de chemins de fer, d'occupations de sites, et d'affrontements armés  avec la police, les mineurs ne cèdent pas face au gouvernement décidé à  leur couper les subventions.

Le mouvement touche une quarantaine de puits dans le nord du pays, dans les Asturies et le León, à Palencia, Teruel et Puertollano, sur 47 sites restant en activité dans le pays. L'enjeu est le même partout, comment conserver des mines dont le produit est plus cher que le charbon importé ?

L'Europe a donné encore six ans à Madrid pour arrêter la perfusion de cette industrie déficitaire et le budget alloué cette année à la poursuite de l'exploitation des mines est en diminution des deux-tiers,  moins 190 millions d'euros. Sans ces aides, la plupart des producteurs privés vont à la faillite, estime le quotidien El Pais.

Il reste 8000 mineurs en Espagne, mais ils font vivre 25.000 personnes sur les bassins d'emplois concernés. D'autres lignes de crédits sont prévues pour la reconversion industrielle et la mise à la retraite anticipée des mineurs, mais l'Espagne n'est pas en situation de force face à Bruxelles, puisque ses comptes publics sont dans le rouge.

L'Espagne importe deux fois plus de charbon qu'elle n'en produit, 16 à 20 millions de tonnes par an pour 8,5 millions de tonnes extraites localement. En 2009, la tonne de charbon espagnole recevait 90 euros de subventions, quand le cours mondial était de 50 euros, d'après l'un des principaux consommateurs, la compagnie d'électricité Iberdrola.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant