Extension de l'enquête sur le microparti de Marine Le Pen

le
3
LA JUSTICE ÉLARGIT L'ENQUÊTE SUR LE FINANCEMENT DE CAMPAGNES ÉLECTORALES DU FRONT NATIONAL
LA JUSTICE ÉLARGIT L'ENQUÊTE SUR LE FINANCEMENT DE CAMPAGNES ÉLECTORALES DU FRONT NATIONAL

PARIS (Reuters) - L'enquête sur le financement de campagnes électorales du Front national a été élargie en septembre à la présidentielle de 2012, où Marine Le Pen avait obtenu la troisième place au premier tour (17,9%) a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Cette information judiciaire pour "escroquerie en bande organisée" et "faux et usage de faux" concernait jusque-là les cantonales de 2011 et les législatives de 2012.

L'enquête s'intéresse au rôle joué par le microparti de Marine Le Pen, "Jeanne", et la société Riwal qui s'occupe du matériel de campagne du FN. Sont notamment visés des prêts accordés aux candidats du parti alors que des kits de campagne leur étaient vendus dans le même temps.

Lors de l'ouverture de l'information judiciaire, en avril dernier, Marine Le Pen avait écrit sur son compte Twitter: "Enquêtes, informations judiciaires, perquisitions, le pouvoir socialiste ne manque pas d'imagination face à son opposition politique".

Le FN s'est défendu de toute irrégularité, faisant valoir que rien ne s'oppose à ce que "Jeanne" prête à des candidats aux élections et que ses comptes sont régulièrement validés par la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP).

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 le jeudi 4 déc 2014 à 21:35

    Quand on veut tuer son chien on dit qu'il est malade.

  • mlaure13 le jeudi 4 déc 2014 à 19:31

    Des délinquants, il y en a partout...C'est ça, le problème de la France ...

  • titresyl le jeudi 4 déc 2014 à 19:13

    il faut juger les juges et les punir ....... point final