Expulsions locatives : la trêve hivernale prend fin vendredi

le
9
Phillip Minnis/shutterstock.com
Phillip Minnis/shutterstock.com

(Relaxnews) - Après quatre mois d'application, la trêve hivernale des expulsions locatives prendra fin vendredi 15 mars. Les bailleurs seront autorisés à entamer des procédures d'expulsion, en cas de loyers impayés notamment. Selon des chiffres publiés par la Fondation Abbé Pierre lundi 11 mars, la moitié des locataires en situation d'impayés le sont pour cause de changement ou de perte d'emploi.

En 2009, la Fondation Abbé Pierre a mis en place la plateforme téléphonique "Allô Prévention Expulsion", au 0 810 001 505. Plus de 6.200 ménages se sont orientés vers ce service. Parmi elles, 50% sont en situation d'impayés de loyer en raison d'une perte ou d'un changement d'emploi. Quatre consommateurs sur dix concernés travaillent.

Par ailleurs, les foyers qui craignent l'expulsion ont vu le montant moyen de leur dette location augmenter de 9% entre 2001 et 2012.

Plus de la moitié des expulsions locatives concernent l'Ile-de-France, la Provence-Alpes-Côte d?Azur, le Rhône-Alpes et le Nord-Pas-de-Calais.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • deth12 le mardi 12 mar 2013 à 15:48

    Entre les frais de loyers impayés ainsi que les frais d'huissiers ! ainsi que la lenteur de la justice; pour certains facile la vie !!! dans d'autres pays on s'est tous comment on le sort le mauvais payeur ! c'est coupe ! coupe !!!

  • slivo le mardi 12 mar 2013 à 11:12

    Qu'en est il du projet d'expulsion du locataire de l'Elysee ?

  • bilit13 le mardi 12 mar 2013 à 08:24

    Y a un moyen plus rapide, mettre une cagoule et une batte de baseball pour virer.

  • M5269779 le mardi 12 mar 2013 à 02:30

    Enormément de bétises dites, dans l'article comme dans les commentaires : - les propriétaires peuvent "poursuivre une procédure d'explusion" pendant la trève hivernale, seule la mesure finale ne pouvant être réalisée- il ne faut pas deux ou trois ans pour qu'une expulsion ait lieu mais plutôt de 10 à 18 mois.Par contre, il est vrai de dire que seuls les locataires qui ne font aucune proposition, aucun règlement, aucune démarche, finissent par être expulsés.

  • emresibe le lundi 11 mar 2013 à 18:12

    Surprotection des locataires, des salariés, des casocs brefs des gauchos. Quelle honte cette France où t'es dégouté de prendre des initiatives.

  • lhonderm le lundi 11 mar 2013 à 18:02

    Monsieur le vigile du supermarché, j'ai volé des lasagnes qui contenaient du cheval, c'est scandaleux. Je vais porter plainte, et appeler la fondation abbé pierre + SOS consommateur.

  • lhonderm le lundi 11 mar 2013 à 18:00

    Des "consommateurs"... Oui, je suis d'accord, mais quand ils payent. Sinon, ce sont simplement des voleurs.

  • lhonderm le lundi 11 mar 2013 à 17:59

    La treve hivernale prends fin... J'en connait qui espère pouvoir dégager leur locataire pourris avant la fin de la "petite possibilité estivale". Va falloir changer ces règles vite fait, sinon, on va finir par avoir des morts avec cette surprotection des locataires.

  • lorant21 le lundi 11 mar 2013 à 17:40

    Photo tout à fait en relation avec la réalité.. Il y a bien un problème de chereté des loyers en France. Mais d'expulsion pour les "locataires", je ne crois pas: tout le monde sait qu'il faut de 2 à 3 ans pour qu'une expulsion ait lieu.