Expulsion de Leonarda : à la recherche du responsable

le
0
Vue de la façade du ministère de l'Intérieur (photo d'illustration).
Vue de la façade du ministère de l'Intérieur (photo d'illustration).

Les critiques ont fusé mercredi matin contre le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, accusé d'être à l'origine de l'expulsion de Leonarda, une jeune Kosovare de 15 ans, alors qu'elle était en train de participer à une sortie scolaire dans le Doubs. À gauche, certains intiment au ministre de l'Intérieur d'"apporter des explications à cette affaire", comme le Mouvement des jeunes socialistes, le Parti de gauche et certains élus communistes "exigeant" purement et simplement "la démission" de Manuel Valls.

La cacophonie gouvernementale atteignant un nouveau paroxysme, certains collègues de Manuel Valls ont préféré, eux, mettre en cause Stéphane Fratacci, le préfet du Doubs. Circonstance aggravante pour Stéphane Fratacci : il fut le secrétaire général du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale de Nicolas Sarkozy. David Assouline a, par exemple, rappelé qu'"il appartient à la préfecture d'appliquer les textes législatifs et réglementaires". Plusieurs députés socialistes ont donc exigé que le préfet soit "convoqué, voire sanctionné". Manuel Valls lui-même a diligenté une enquête administrative afin d'établir les circonstances dans lesquelles cette expulsion a été décidée puis appliquée. Le président du groupe des sénateurs écologistes, Jean-Vincent Placé, a franchi un cran supplémentaire en réclamant la "destitution" du préfet du Doubs.

Or, selon Éric Alauzet, député EELV de la circonscription où résidait la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant