Expulsion d'une Kosovare : Valls lance une "enquête administrative"

le
0
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est de nouveau au centre de la polémique.
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est de nouveau au centre de la polémique.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a lancé mercredi une "enquête administrative" sur les "conditions d'éloignement" d'une collégienne kosovare le 9 octobre dans le Doubs, a annoncé Matignon. Jean-Marc Ayrault "s'est entretenu dès ce matin (mercredi) avec le ministre de l'Intérieur sur les conditions d'éloignement de la famille de ressortissants kosovars reconduite à la frontière le 9 octobre dernier par le préfet du Doubs", ont précisé les services du Premier ministre. "Le ministre de l'Intérieur lance aujourd'hui une enquête administrative sur les conditions de cet éloignement afin de vérifier si l'ensemble des règles ont été respectées", a-t-on ajouté de même source. C'est l'Inspection générale de l'administration qui a été chargée de cette enquête. Elle se rendra dans le Doubs avant de rendre ses conclusions, a-t-on précisé au ministère de l'Intérieur. Manuel Valls a été vivement interpellé à gauche après l'expulsion controversée d'une jeune fille rom kosovare de 15 ans, le 9 octobre, à Levier (Doubs). Sa famille faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire et a été expulsée vers le Kosovo. Mardi soir, le ministre de l'Intérieur avait assuré appliquer "avec fermeté les décisions d'éloignement tout en veillant scrupuleusement au respect des droits des étrangers qui font l'objet d'une mesure d'éloignement". Avant même le début de l'enquête, il a estimé mercredi que la reconduite à la frontière de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant