Expulsée, Frigide Barjot devra quitter son duplex de 173m2

le
1
Le tribunal d'instance du 15e arrondissement de la capitale a décidé de l'expulsion des époux Tellenne (le vrai nom de Frigide Barjot et son mari) dans les quatre prochains mois. L'ex-égérie de la Manif pour tous ne sait pas encore si elle va faire appel.

«Fri, c'est moi, j'ai une mauvaise nouvelle.» C'est par un coup de fil d'une amie que Frigide Barjot a appris, mardi matin, que la justice avait décidé son expulsion du duplex de 173m2 qu'elle occupe depuis 1986, à deux pas de la Tour Eiffel. «Elle est anéantie», soupire Béatrice Merouze, secrétaire générale des Amis de Frigide Barjot, en raccrochant. «Tu veux qu'on t'envoie une copie du jugement? Ça ne tient pas, c'est scandaleux! On ne va pas te lâcher, promis», enchaîne, toujours au téléphone, Xavier Bonguibault, porte-parole de l'Avenir pour tous, association créée pour donner des suites au mouvement né pendant la contestation au mariage homosexuel.

Une décision «politique»

Le tribunal repr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le mercredi 30 oct 2013 à 13:49

    Et bien dites donc, moi qui bosse dans le logement social, si les juges étaient aussi efficace et rapide pour nos logements, nous serions bien heureux...! Comme quoi, il y a bien dans ce pays deux poids deux mesures ! C'est incontestable !