Exportations et importations en Allemagne à un pic de 2 ans

le
4
BAISSE DE L'EXCÉDENT COMMERCIAL ALLEMAND
BAISSE DE L'EXCÉDENT COMMERCIAL ALLEMAND

par Sarah Marsh

BERLIN (Reuters) - Les importations et exportations allemandes ont enregistré en janvier leur plus forte hausse en près de deux ans, des données qui viennent confirmer que la première économie européenne connaît un très bon début d'année.

Selon des chiffres publiés mardi par l'Office fédéral des statistiques, les exportations ont augmenté de 2,2% en données corrigées des variations saisonnières, alors que les économistes anticipaient en moyenne une hausse de 1,4%.

Les importations ont parallèlement bondi de 4,1% en janvier, soit plus de deux fois plus que la progressio de 2% prévue.

Du fait de cette double évolution, l'excédent commercial allemand s'est légèrement resserré en janvier, à 17,2 milliards d'euros contre 18,3 milliards (chiffre révisé) en décembre.

"La demande extérieure se porte bien, c'est un signe positif en vue d'une croissance de l'économie au premier trimestre", a commenté Ralph Solveen, économiste à la Commerzbank

"L'économie devrait croître d'environ 0,75%, notamment parce que le secteur de la construction aura bénéficié d'un hiver clément", a-t-il ajouté.

TOUS LES INDICATEURS DANS LE VERT

Les chiffres du commerce suivent d'une semaine ceux de la production industrielle, qui a augmenté légèrement plus que prévu en janvier à la faveur d'un bond dans le secteur de la construction.

Les indicateurs avancés sont également positifs, avec une confiance au plus haut depuis des mois chez les consommateurs, les investisseurs et les entrepreneurs.

Le détail des chiffres du commerce en rythme annuel montrent que la demande en provenance de pays européens hors zone euro est principalement responsable de la hausse des exportations avec une progression de 9,1%. Les exportations vers les pays de la zone euro grimpent également en rythme annuel, de 3,2%. Seules les exportations hors d'Europe diminuent.

"Les affaires des exportateurs avec la zone euro marchent mieux, d'abord en raison de meilleures perspectives économiques en Italie et en France fin 2013", note Stefan Kipar, économiste chez Bayern LB.

"Nous nous attendons à une croissance de l'économie allemande de 1,7% en 2014, peut-être davantage."

Les importations allemandes ont surtout progressé en provenance de la zone euro, ce qui semble suggérer que la forte demande en provenance d'Allemagne aide le reste de la zone euro à sortir de la récession.

(Avec Erik Kirschbaum et Rene Wagner. Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2723293 le mardi 11 mar 2014 à 12:36

    Ce qui est bizarre, c'est que on entend dire que les entreprises, les chefs d'entreprises, les étidiants, les cadres, les sportifs, quittent la France avec tous ses défauts, mais on ne les voit pas aller en Allemagne, pays florissant ayant tout bon en tout. Ou est le loup?

  • d.jousse le mardi 11 mar 2014 à 12:14

    Certains diront, oui mais nous, on a ...

  • M2286010 le mardi 11 mar 2014 à 11:58

    Jean.pouleExportations et importations sont au-dessus de 200 Mds. d'€, en Allemagne, cela montre bien le dynamisme de l'économie allemande et de la pertinence de la politique de Schroëder et de ses successeurs.Il est tout de même préférable d'avoir des problèmes d'excédents commerciaux que de déficits abyssaux...

  • jean.coq le mardi 11 mar 2014 à 10:48

    Tout est relatif, on est encore au dessus de 200 mrd par an. Ce qui est positif dans l'ensemble c'est que les chiffres tant à l'export qu'à l'import sont en hausse et ce plus que prévu.