Exportation et consommation sortent la zone euro de récession

le
0
LA CROISSANCE DE LA ZONE EURO
LA CROISSANCE DE LA ZONE EURO

par Gernot Heller

BRUXELLES/LONDRES (Reuters) - Un rebond des exportations et une hausse de la consommation ont permis à la zone euro de sortir de la récession au deuxième trimestre, selon les chiffres d'Eurostat qui montrent les premiers signes de reprise après la crise la plus longue de l'histoire du bloc.

De l'Allemagne au Portugal en passant par la France, la croissance plus forte que prévu des différents membres du bloc s'est traduite par une hausse de 0,3% du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro pour la période avril/juin, a rapporté mercredi l'agence des statistiques de l'Union européenne qui confirme ainsi sa première estimation publiée mi-août.

Les exportations vers le reste du monde ont fortement progressé sur la période, après six mois de baisse, tandis que les dépenses des administrations publiques ont apporté leur première contribution positive à la croissance depuis fin 2009, lorsque la Grèce a plongé la zone euro dans la crise de la dette.

L'adoucissement des mesures d'austérité que de nombreux économistes tenaient pour responsables de l'aggravation de la récession a été accompagnée par la première hausse des dépenses des ménages depuis fin 2011.

Les économistes attendent que la croissance économique se poursuive au troisième trimestre au vu d'une série d'enquêtes positives auprès des directeurs d'achats dans la zone, même si l'espoir d'une reprise rapide de l'économie est faible.

Selon ces enquêtes publiées mercredi, l'activité en zone euro a réalisé sa meilleure performance en plus de deux ans au mois d'août, les entrées de commandes ayant augmenté pour la première fois depuis la mi-2011.

L'indice composite des directeurs d'achats (PMI) calculé par l'institut de recherche Markit a augmenté à 51,5 le mois dernier, contre 50,5 en juillet, même si la reprise est encore trop faible pour que les entreprises embauchent.

Selon l'économiste de Markit Chris Williamson, l'indice composite laisse présager une croissance de 0,2% de l'économie de la zone euro pour le trimestre en cours.

Le secteur privé allemand a enregistré en août sa plus forte croissance depuis sept mois tandis que l'activité a encore légèrement reculé en France, avec toutefois la contraction la plus faible dans le secteur des services depuis un an.

En Espagne, le secteur des services a renoué avec la croissance pour la première fois depuis la mi-2011.

"La reprise de la zone euro semble se généraliser, avec plus de secteurs et de pays qui sortent de la récession", note Chris Williamson. "L'horizon s'éclaircit mais l'enquête continue à annoncer une croissance économique modeste."

Signe de cette fragilité, les ventes au détail dans la zone euro n'ont progressé que de 0,1% en juillet, après une hausse de 0,7% en juin et par rapport à des anticipations d'une progression de 0,4%, selon d'autres données communiquées par Eurostat.

La Commission européenne prévoit une contraction de 0,4% du PIB sur l'ensemble de 2013, avant le retour à une croissance modeste l'an prochain.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant