Expo Milano-L'opposition s'en prend au ministre de l'Intérieur

le , mis à jour à 18:31
0

2 mai (Reuters) - Le parquet de Milan a ouvert une enquête samedi sur les heurts qui ont éclaté la veille à l'occasion de l'inauguration de l'exposition universelle, tandis que l'opposition réclamait la démission du ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano. La police a eu recours à des grenades lacrymogènes pour disperser des manifestants qui brûlaient des voitures dans le centre de la capitale lombarde. Vingt-quatre heures après les faits, il ne restait pratiquement plus aucune trace de ces affrontements. Plusieurs milliers de policiers avaient été déployés avant l'événement, sur lequel le gouvernement compte pour renforcer des signes encore fragiles de reprise après des années de stagnation et de récession. Plusieurs personnes, dont cinq ont été arrêtées, font l'objet d'une enquête pour actes de vandalisme aggravés ouverte par le parquet antiterroriste de Milan. Côté politique, les régionalistes de la Ligue du Nord et les contestataires de Mouvement 5 Etoiles (M5S), qui sont en campagne, ont donc réclamé la tête d'Angelino Alfano, chef de file du Nouveau centre-droit, formation qui appartient à la coalition gouvernementale. Dix-sept millions d'Italiens seront appelés aux urnes ce mois-ci pour des élections locales et régionales. La plupart des opposants à l'"Expo Milano" ont défilé dans le calme, samedi, et les troubles ne sont dus qu'à quelques manifestants masqués et vêtus de noir, qui ont lancé des cocktails Molotov. "Quatre petits hooligans élevés avec des cuillères en argent dans la bouche ne réussiront pas à ruiner l'expo", a assuré samedi Matteo Renzi, président du Conseil, dans un entretien accordé à la Rai. La police "a fait son devoir sérieusement et a évité de provoquer" les manifestants, a-t-il ajouté. Le M5S a annoncé son intention de déposer une motion de censure à l'encontre du ministre de l'Intérieur. Matteo Salvini, chef de file de la Ligue du Nord, a quant à lui appelé à manifester lundi devant la Scala. (Steve Scherer et James Mackenzie, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant