Expo Milan 2015 : impossible de certifier qu'elle sera "crime free"

le
0
Entre mafia et corruption, il serait très surprenant que les pavillons de l'Exposition universelle milanaise soient prêts à temps...
Entre mafia et corruption, il serait très surprenant que les pavillons de l'Exposition universelle milanaise soient prêts à temps...

"Vous ne pourrez visiter que le pavillon français. Les images du reste du site de l'Expo ne seront pas autorisées." À 48 heures de l'inauguration de l'Exposition universelle de Milan, les consignes étaient strictes pour les journalistes invités à visiter le pavillon français, alors que la presse était persona non grata sur le site depuis un mois. Et elles furent respectées. Toutes les tentatives de pointer un objectif vers le "decumeno" et le "cadro" (les deux grands axes de l'Expo) furent poliment - mais fermement - découragées. Un secret défense destiné à faire taire les spéculations sur les retards accumulés et les risques d'arriver à l'inauguration du 1er mai avec un chantier encore en cours. Querelles politiques, infiltrations mafieuses et corruption sont à l'origine de cet accouchement dans la douleur. Une pagaille politique et financièreLorsqu'en mars 2008, Milan remporte l'Expo universelle contre sa concurrente Smyrne, l'Italie jubile. La crise n'est pas encore là et l'Expo sera la vitrine du pays. Huit mois seront pourtant nécessaires pour faire naître Expo SPA, l'instrument sociétaire destiné à gérer l'événement. Car dès les premiers jours, la mairie de Milan, la région Lombardie et le gouvernement s'entre-déchirent. Chaque niveau de l'administration veut tirer à lui la plus grosse part des investissements. Avec l'arrivée au pouvoir du gouvernement Berlusconi, contraire à l'Expo, la pagaille politique ne fera que...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant