Explosions en série dans Bagdad et plusieurs villes d'Irak

le
0
Explosions en série dans Bagdad et plusieurs villes d'Irak
Explosions en série dans Bagdad et plusieurs villes d'Irak

BAGDAD (Reuters) - Une série d'attentats ont frappé jeudi matin Bagdad et plusieurs villes d'Irak, faisant au moins 24 morts et des dizaines de blessés, selon des sources policières et médicales.

L'attentat le plus spectaculaire s'est produit à Kirkouk, dans le nord du pays, où deux voitures piégées ont explosé au passage de patrouilles de police. On recense quatre morts et 24 blessés.

A Bagdad, cinq explosions ont visé des quartiers majoritairement chiites de la capitale, à Amil, Kadhimiya, Zaafaraniya et dans le secteur de Palestine Street.

Les bombes, dissimulées sur les bas-côtés de rues, ont surtout frappé des ouvriers et des membres des forces de sécurité.

Dans le quartier de Haïfa, une voiture piégée a explosé au moment où le convoi du ministre de la Santé passait à sa hauteur. Deux civils ont été tués et quatre agents de sécurité accompagnant le ministre blessés.

Au total, le bilan dans la capitale irakienne s'élève à neuf morts et 26 blessés.

Bakouba, Samarra, Mossoul et Tadji figurent parmi les autres villes visées par cette vague d'attentats qui a pris pour cibles prioritaires les forces de sécurité irakiennes.

Dans la province d'Anbar (ouest) majoritairement sunnite, deux voitures piégées ont fait quatre morts et dix blessés à Ramadi. A Falloudja, l'explosion d'une bombe a fait quatre blessés.

Si le niveau général de violences a baissé après les violences confessionnelles de 2006-2007 entre sunnites et chiites qui avaient poussé le pays au bord de la guerre civile, l'Irak reste le théâtre d'attentats et d'assassinats quotidiens.

Lundi, quatre paysans chiites ont été assassinés au nord de Bagdad. Vendredi dernier, ce sont sept pèlerins chiites qui ont été abattus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant