Explosion en Turquie : un assistant d'Erdogan frappe un manifestant

le
0
Explosion en Turquie : un assistant d'Erdogan frappe un manifestant
Explosion en Turquie : un assistant d'Erdogan frappe un manifestant

L'image a été postée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. On y voit un homme en costume, le visage déformé par la colère, donner un violent coup de pied à un manifestant, déjà mis à terre par deux militaires turcs. La scène se déroule à Soma, à deux pas de la mine de charbon ravagée par une explosion, qui a fait pour l'heure plus de 282 morts. Elle illustre la tension ambiante dans cette localité de l'est de la Turquie.

La photo fige un acte qui a provoqué une très vive polémique sur les réseaux sociaux et dans les médias, devenant l'un des sujets les plus discutés sur Twitter dans le monde. Car l'homme en costard sur le cliché n'est autre que Yusuf Yerkel, assistant du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, venu sur place s'adresser aux proches des victimes.  

«Il m'a insulté, ainsi que le Premier ministre. Devais-je rester silencieux ?» a déclaré l'auteur du coup, selon le Hurriyet daily news. Il a également assuré qu'il allait diffuser un communiqué «dès que possible».

Yusuf Yerkel, assisant d'Erdogan, est titulaire d'un doctorat de l'Université des études africaines et orientales de Londres. L'incident est survenu ce mercredi alors que le Premier ministre Erdogan se rendait à Soma, sur les lieux de la catastrophe. Dans un discours, Recep Tayyip Erdogan a maladroitement essayé de justifier l'accident. «Ce sont des choses qui arrivent, il y un terme qu'on appelle accident de travail, cela se produit dans d'autres lieux de travail également».

Sous tension, la foule, essentiellement des proches de victimes, a violemment pris à pris leur chef de gouvernement, le qualifiant de «meurtrier» et de «voleur». Face aux protestataires désemparés, Erdogan a été contraint de se réfugier dans un supermarché, encerclé par la police. De nombreux Turcs accusent en effet la négligence du gouvernement dans l'explosion de la mine. Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes du pays.

Kravat ele ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant