Explosion du chômage au mois d'octobre

le
18
 le gouvernement a publié ce jeudi le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi à fin octobre.
 le gouvernement a publié ce jeudi le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi à fin octobre.

Après un fort recul en septembre et à moins de deux semaines des élections régionales, le gouvernement a publié ce jeudi le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi fin octobre. La France compte 42 000 chômeurs de plus (+ 1,2 %) en octobre, la plus forte hausse depuis 2013, pour un total de 3,59 millions. Sur un an, le nombre d'inscrits à Pôle emploi a augmenté de 3,7 %. En incluant l'outre-mer, il s'élève à 3,85 millions. La hausse est plus modérée en comptant les demandeurs d'emploi exerçant une activité (+ 13 100), qui sont désormais 5,43 millions en métropole et 5,74 millions dans la France entière.

Une bien mauvaise nouvelle pour le gouvernement, à moins de deux semaines du premier tour des régionales, même si les attentats de Paris et Saint-Denis ont refait passer la sécurité au premier rang des préoccupations des Français, devant les questions socio-économiques.

Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, près de 625 000 chômeurs supplémentaires se sont inscrits à Pôle emploi. Le président de la République a plusieurs fois conditionné sa candidature pour un second mandat à une baisse "crédible" du chômage en 2016.

Le gouvernement compte sur la réforme du travail

Selon les dernières estimations de l'Insee, l'économie française a commencé à redémarrer au troisième trimestre (+ 0,3 % de croissance) après avoir stagné au cours des trois mois précédents. Elle a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le vendredi 27 nov 2015 à 08:41

    VOILA OU EST LE PROBLEME : https://www.contribuables.org/2015/09/un-argument-de-plus-pour-la-suppression-du-statut-de-la-fonction-publique/ "La masse salariale des près de six millions de fonctionnaires (278 milliards d’euros en 2014, soit 22,7 % des dépenses publiques et 13 % du PIB) a augmenté en moyenne de 4,5 % par an depuis 1990" synthèse qui vient de https://www.ccomptes.fr/Nos-activites/Cour-des-comptes

  • M3366730 le vendredi 27 nov 2015 à 08:27

    Hé ou M19 : ça fait 30 ans qu'on a les mêmes au pouvoir, issue de la fonction publique , élus par la masse de fonctionnaires et régimes spéciaux ( qui augmente sans cesse ) et retraités de ces régimes ; qui font tout pour que rien ne change pour eux et leurs électorat , alors tant pis pour le privé et le pays, étouffé de taxe pour financer ce système , et vu leur nombre c'est pas prêt de changer

  • M3366730 le vendredi 27 nov 2015 à 08:16

    Alors que font nos cadors du GVT à part se goinfrer et mettre toujours plus de taxes et contraintes sur le privé !!!!C'est vrai qu'ils s'en foutent ils ont tous un emploi à vie dans le public avec des privilèges et avantages mirobolants, la dolce vita peut donc continuer pour eux et aux frais des contribuables.

  • fquiroga le vendredi 27 nov 2015 à 07:48

    what else?

  • soulamer le jeudi 26 nov 2015 à 22:50

    oui cyti et dans le meme temps toujours plus d'embauche de nouveaux fonctionnaires apayer jusqu' a la fin

  • cyti8 le jeudi 26 nov 2015 à 22:41

    La politique de Hollande porte ses fruits : Tout pour laminer la croissance en supprimant du pouvoir d'achat par les hausses d'impôt, ( dont on nous avait pourtant assuré qu'il serait au pire stabilisé, voire en diminution, ces gens-là ne sont plus crédibles; l'ont-ils été un jour ????), donc baisse de la consommation, baisse des emplois dans les entreprises, et plus de chômage. La boucle est bouclée. Après près de 3 ans aux commandes, ils n'ont toujours rien compris.

  • MIKE3000 le jeudi 26 nov 2015 à 18:43

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-GS16RE.pdf: page 15, catégorie ABCDE = =97 400

  • kpm745 le jeudi 26 nov 2015 à 18:41

    Tant que les prix de l’immobilier ne reviennent pas à la normale (voir statistiques de Friggit), les français continueront de consacrer une grande part de leurs revenus pour se loger. Les lobbies immobiliers qui influencent les politiques pour alimenter la hausse des prix finiront par faire couler la France

  • stepone7 le jeudi 26 nov 2015 à 18:39

    il doit s occuper de dilapider l argent du contribuable en organisant une conference sur le climat qui ne servira a rien il ne peut pas tout faire

  • M8942153 le jeudi 26 nov 2015 à 18:36

    Vous allez voir, il va y avoir une excellente explication comme d'hab.