Explosion des cas signalés d'homophobie

le
0
Le rapport annuel de SOS homophobie révèle une hausse de 42% des cas rapportés d'agressions physiques de personnes homosexuelles en France. Cela va de la bousculade au passage à tabac, jusqu'au viol et même au meurtre.

SOS homophobie a publié mercredi son rapport pour la quinzième année consécutive. «Hélas», relève l'association, ces rapports «se suivent et se ressemblent». L'édition 2011 marque même un triste record : celui du nombre de témoignages d'homophobie, qui augmente de 20% par rapport aux années précédentes. Si cette hausse, note l'association, «ne signifie pas forcément que la haine des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres) augmente en France», elle n'incite pas à se réjouir.

Point particulièrement inquiétant du rapport : le nombre de témoignages d'agressions physiques est en nette progression par rapport à 2009 (+ 42% de cas recensés). La plupart se déroulent dans des lieux publics et, souvent, elles ne déclenchent aucune réaction de la part des témoins. L'association raconte ainsi l'histoire d'Antoine qui, une nuit, se balade dans les rues du Marais, à Paris. «Soudain, il est agressé par quatre hommes qui l'attaquent par derrière

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant