Exploit : une expédition française va plonger sous le pôle

le
0
Exploit : une expédition française va plonger sous le pôle
Exploit : une expédition française va plonger sous le pôle

Double vainqueur de la Route du rhum, le skippeur Roland Jourdain a déjà croisé de nombreux icebergs sur sa route. Et, comme tous les amateurs de course au large hantés par le risque de collision, il fait tout pour « éviter la glace ». Mais, ce jeudi matin, lorsqu'il quittera le port de Concarneau (Finistère) à la barre de la goélette « Why », le navigateur mettra le cap droit sur le pôle Nord, sa banquise, ses fronts glaciaires et ses icebergs. Parrain de l'expédition Under the Pole, il accompagne jusqu'en Islande une équipe de huit à dix plongeurs qui s'apprête à passer dix-huit mois entre le cercle polaire et le nord du Groenland pour effectuer des immersions à grande profondeur sous les glaces.

L'expédition française compte effectuer près de quatre cents plongées et réaliser des images inédites de la biodiversité marine à près de 130 m de profondeur, ce qui constituerait une première. Les plongeurs, qui seront équipés de grosses combinaisons chauffantes qui leur donneront des airs de bibendum, savent que les conditions seront extrêmes. « La plongée profonde est une discipline largement répandue, et la plongée en milieu polaire se développe, mais l'effectuer à 100 m de profondeur, c'est pratiquement du jamais-vu, affirme Ghislain Bardout, le chef de l'expédition. Quand la température est comprise entre 2 oC et -1,8 oC, c'est un vrai challenge de rester dans l'eau plus de trois heures. »

Lors d'une précédente mission en 2010, Ghislain Bardout avait effectué avec sept équipiers cinquante et une plongées sous la banquise arctique, rapportant des images spectaculaires qui avaient fait le tour du monde.

Jusqu'en septembre 2014, le voilier polaire remontera la côte ouest du Groenland en suivant le recul de la banquise, là où se concentrent les mammifères marins (phoques, morses, baleines boréales, orques, etc.). Une fois prise dans les glaces situées plus au nord, la goélette se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant