Explications de l'accord transatlantique TTIP / Tafta

le
3

L'accord transatlantique « Tafta » ou « TTIP » est entré dans une phase de négociations actives entre les États-Unis et l'Union européenne. Des deux côtés de l'Atlantique, les enjeux économiques de ce traité sont gigantesques. L’accord parviendra-t-il à être conclu malgré les divergences régionales ?

Les fondamentaux d'un accord transatlantique

Officiellement, la Commission européenne explique que l'objectif du traité transatlantique est de contribuer à « créer des emplois et de la croissance dans l'ensemble de l'Union européenne ». Dans les faits, si les négociations entre les États-Unis et l'Union européenne aboutissent, elles impacteront la quasi-totalité des secteurs économiques français. Le futur accord veut en effet fixer de nouvelles règles communes d'investissement, d'exportation et d'importation en matière d'automobiles, de chimie, de pesticides, de produits pharmaceutiques et cosmétiques, d'ingénierie, de textile et de technologies de l'information. Les négociations entre les autorités de chaque zone ont commencé courant 2013. A chaque round, un nouveau point est débattu, révélant les désaccords qui subsistent entre les États-Unis et l'Union européenne.

Une harmonisation UE – États-Unis à négocier

Pour arriver à se mettre d'accord sur un texte définitif pour le futur TIPP, les deux parties doivent clarifier leurs standards en matière sociale, environnementale et réglementaire. Or, les Etats-Unis et l’Union européenne ne partagent pas les mêmes valeurs. Des dissensions apparaissent également au sein de l’UE elle-même, freinant davantage les négociations. Dans chacune des deux zones économiques, producteurs et consommateurs se mobilisent pour faire valoir leurs intérêts et exiger le maintien des lois et normes existantes. En France, on défend la qualité des produits et les appellations protégées face aux grandes multinationales. Et non sans raisons : les produits français vendus sous la mention « Indication Géographique Protégée » (IGP) représentent 22 milliards de chiffre d’affaires. Les négociations devraient donc prendre encore du temps avant de déboucher sur un accord définitif.

Trucs & Astuces

TTIP est le sigle pour « Transatlantic Trade and Investment Partnership », et Tafta celui de « TransAtlantic Free Trade Agreement ». En français on parle de PTCI pour « Partenariat Transatlantique sur le Commerce et l’investissement ». Mais ces différents sigles désignent un seul et même projet : établir les règles communes d'une future zone de libre-échange regroupant 800 millions de consommateurs américains et européens, soit la plus importante du monde.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aiki41 il y a 7 mois

    L'UE fait la vierge effarouchée mais à la fin elle finira par se faire prendre.

  • M8614773 il y a 7 mois

    tres bien resumé !

  • b.renie il y a 7 mois

    N'importe quel traité commercial est un leurre si les normes techniques et sanitaires des produits ne sont pas précises, si le marché des changes n'est pas réglementé, si l'évasion fiscale légale des réseaux off shore bancaires n'est pas maîtrisée. Sinon il ne peut y avoir de concurrence loyale. Alors les traités sont des chiffons de papier. Au plus fort la pouque dit-on en Normandie