Expertise dans tous les stades après le drame lors d'un match à Alger

le
0
Expertise dans tous les stades après le drame lors d'un match à Alger
Expertise dans tous les stades après le drame lors d'un match à Alger

Les supporteurs algérois fêtaient la victoire de leur club USMA face au doyen Mouloudia d'Alger quand le drame est survenu. Deux personnes sont mortes samedi soir et une centaine ont été blessées dans le grand stade olympique du 5-juillet lorsqu'un des gradins a cédé. Le drame s'est produit à dix minutes de la fin du match retransmis à la télévision.

«La surcharge au niveau de cette partie du stade et le nombre important de supporteurs a fini par provoquer cet incident», a précisé le directeur du complexe olympique. C'est un accident dont il faut déterminer les responsabilités. Ce n'est pas normal qu'on aille voir un spectacle et que ça se termine par un drame», a réagi de son côté le ministre algérien des Sports, en marge d'une rencontre avec les cadres de son département sur le thème «la bonne gouvernance pour la performance».

Le stade fermé jusqu'à nouvel ordre

«Il y a deux morts. C'est trop, c'est inacceptable, s'est indigné le ministre, tout en rappelant que le béton (du stade) a été traité. Nous savons très bien que ce béton est exposé à des intempéries et rien ne présageait un tel accident».

Pour ce qui est des mesures immédiates à prendre, le ministre algérien a indiqué que les services du Contrôle technique de construction (CTC) «vont, à partir d'aujourd'hui (dimanche), expertiser le lieu du drame et que s'il faut fermer le stade tout de suite, on le fermera (...) aucun match ne sera domicilié au stade du 5-Juillet avant le rapport final d'expertise». Il a également annoncé que «pour éviter que de tels drames ne se reproduisent, des opérations d'expertise s'imposent dans les autres stades du pays».

Le stade du 5-juillet, qui a une capacité de près de 80 000 personnes, a été construit en 1972 et restauré en 2003. C'est le plus important stade du pays où se déroule généralement les matchs des deux équipes algéroises, mais surtout de l'équipe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant