Exode de musulmans Rohingya de Birmanie vers le Bangladesh

le
0
    COX'S BAZAR, Bangladesh, 21 novembre (Reuters) - Des 
centaines de Rohingyas, ethnie de confession musulmane de 
Birmanie, se sont réfugiés ces derniers jours au Bangladesh pour 
fuir les violences dans l'Etat d'Arakan (nord-ouest), a-t-on 
appris lundi auprès de travailleurs humanitaires. 
    D'après un membre de l'Organisation internationale pour les 
migrations (OIM), s'exprimant sous couvert d'anonymat, plus d'un 
demi-millier de personnes sont arrivées dans la seule journée de 
lundi dans des camps installés le long de la frontière entre le 
Bangladesh et la Birmanie. 
    L'escalade des violences dans l'Etat d'Arakan, où vit une 
importante communauté rohingya , a fait au moins 86 morts et 
déplacé 30.000 personnes ces dernières semaines. 
    Le bilan est le plus lourd depuis les affrontements de 2012 
entre bouddhistes et musulmans qui avaient fait plusieurs 
centaines de morts. 
    L'armée et le gouvernement de Birmanie ont démenti les 
accusations d'habitants et d'organisations de défense des droits 
de l'homme qui accusent des soldats d'avoir violé des femmes 
Rohingya, tué des civils et incendié des maisons lors 
d'opérations dans l'Etat d'Arakan.   
 
 (Mohammad Nurul Islam avec Wa Lone à Rangoun; Henri-Pierre 
André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant