Exilés fiscaux : derrière les chiffres, une réalité plus complexe

le , mis à jour à 11:07
95
Exilés fiscaux : derrière les chiffres, une réalité plus complexe
Exilés fiscaux : derrière les chiffres, une réalité plus complexe

Il n'y a pas que la Nuit des étoiles filantes dans le ciel français. Les très riches aussi filent de plus en plus... sous d'autres cieux !

Le départ à l'étranger des plus aisés s'accélère. Parmi ceux dont le revenu fiscal de référence (RFR) est supérieur à 100 000 €, on enregistre 3 744 départs à l'étranger en 2013, soit 40 % de plus qu'en 2012 (2 669 départs), comme le révélait hier le journal « les Echos ».

Une tendance qui pourrait s'amplifier. « Cette hausse des départs est incontestable, insiste Gilles Carrez, président (LR) de la commission des Finances à l'Assemblée. Aujourd'hui, 10 % des contribuables acquittent 70 % de l'impôt sur le revenu (IR). Une telle concentration sur les hauts revenus est unique au monde ! Bien sûr, jamais un contribuable -- sauf Gérard Depardieu -- ne s'exclamera  je pars pour des raisons fiscales... Cela permet au gouvernement de faire l'autruche en assurant qu'il n'y a pas d'exil fiscal. Mais, moi, je suis inquiet car je vois des indices convergents. Nous risquons d'entrer dans une zone de moindre rendement de l'IR. »

Un pessimisme partagé par l'économiste Christian Saint-Etienne. « Près de 20 000 chefs d'entreprise ont quitté la France depuis quinze ans », affirme cet universitaire.

« Une manipulation politique » selon Bercy. Hier, on fulminait littéralement au ministère des Finances. Le chiffre est « exact », mais nous « contestons totalement l'analyse abusive et tronquée qui en est faite, tempêtait un membre du cabinet de Michel Sapin. Il s'agit d'une manipulation politique pour alimenter un débat creux ». Selon Bercy, passer « de 2 669 à 3 744 sur 37 millions de foyers fiscaux ne représente qu'une évolution très marginale ». Surtout, « cela n'a aucun sens de signaler les départs sans faire mention des arrivées ». Selon le ministère des Finances, le nombre de non-résidants fiscaux français qui déclarent des revenus pour la première ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Georg47 le vendredi 21 aout 2015 à 21:49

    Ils sont forts à Bercy :! On peut résumer à : Non,il ne pleut pas, c'est juste de l'eau qui tombe du ciel

  • mo.conta le jeudi 20 aout 2015 à 17:23

    idem pour moi si j'avais beaucoup d'argent...mes impots pour la france ;oui;mais pour subvenir à la masse de profiteurS qui arrivent en france et de plus avec le ventre plein NON

  • pasdepub le vendredi 14 aout 2015 à 10:46

    Si 10 % des contribuables acquittent 70 % de l'impôt sur le revenu (IR) vous choque c'est que sans doute vous ignorez qu'1% des plus riches détiennent 50% des richesses. Pour ma part il me semble que c'est ' en ligne '.Quelle autre finalité pour un système capitaliste, volontairement mal encadré, où les plus forts mangent les plus faibles ?

  • crcri87 le mercredi 12 aout 2015 à 22:12

    Bercy crache son dépit.Radio Bercy ment Radio Bercy ment sur l'air de la cucaracha .. Ca ne vous rapelle rien ?

  • sethsix le dimanche 9 aout 2015 à 18:00

    @fortunos : quand on ne sait pas où chercher les informations on se tait. L'auteur de l'article M Matthieu Pelloli écrit en tête quand on choisi de lire l'article entier sur le Parisien.

  • gl060670 le dimanche 9 aout 2015 à 09:08

    Je suis complètement en accord avec votre analyse sur la TVA "saggy".

  • saggy le dimanche 9 aout 2015 à 08:55

    que le gvt s'attelle à faire rentrer la TVA ...ce sera déjà un bon début .... mon coiffeur, mon garagiste, mon plombier, mon peintre , et meme mon dentiste.....font du black......l'impôt sur le revenu ne devrait pas exister ..une TVA rigoureuse devrait suffire !!!

  • b.renie le dimanche 9 aout 2015 à 06:42

    C'est simple et sans risques

  • b.renie le dimanche 9 aout 2015 à 06:41

    Sans compter tous ceux qui ont pris leurs dispositions parce qu'ils en ont l'opportunité suivant le modèle Cahusac. qui se faisait verser à l'étranger d'étranges rémunérations par un groupe international

  • b.renie le dimanche 9 aout 2015 à 06:36

    La démocratie (pas à la grecque C'était une oligarchie de propriétaires terriens) a pour but de réunir tous les citoyens dans une Nation. Pas de les diviser . La politique socialiste ayant pour intention de séparer les bons :ceux jugés démunis, des riches les mauvais exploiteurs par définition. Alors ils s'en vont sous des cieux plus hospitaliers Cela appauvrit la FRANCE qui retrouvera son vivre ensemble national dans la misère. Cela commence avec une mase de chômeurs qui grandit, grandit, gra