Exel Industries : Résultats du 1er semestre 2008-2009 : Performances contrastées en fonction des marchés

le
0

Communiqué

Ø Bonnes performances dans la Protection des Végétaux

Ø Situation très difficile dans la Protection des Matériaux

Poursuite du désendettement du Groupe

* Comptes intégrant Hardi sur 3 mois, depuis son acquisition le 01/12/2007

** Le pro forma reprend les comptes de Hardi comme si l'acquisition avait été réalisée au 01/09/2007

§ Analyse des résultats du 1er semestre 2008-2009

L’acquisition de Hardi ayant eu lieu au milieu du 1er semestre 2007-2008, les données 2008-2009 seront comparées aux données 2007-2008 pro forma, dans un souci de comparabilité.

Au cours du 1er semestre 2008-2009 (septembre à février), le Résultat Opérationnel Courant est en léger recul de -5,8%, à 11,4 M€. En effet, malgré une bonne performance dans la Protection des Végétaux, cela n’a pas suffi à compenser le fort recul enregistré dans la Protection des Matériaux.

Néanmoins, le Résultat Net ressort en hausse. Malgré des charges exceptionnelles de 2,4 M€, cette progression s’explique par une forte baisse des charges financières (0,2 M€ contre 3,7 M€ au 1er semestre 2007-2008), due notamment à des effets de change positifs.

Sur cette même période du 1er semestre 2008-2009, les Fonds Propres se sont accrus pour atteindre 158,7 M€ au 28/02/2009. Ils représentent désormais 41% du total bilan, contre 36% il y a un an.

En outre, EXEL Industries poursuit son désendettement. En effet, malgré une augmentation du BFR et le paiement d’un dividende de 5,1 M€ sur le semestre (alors qu’il avait été payé sur le 2ème semestre l’année dernière), l’endettement financier, net de trésorerie, ressort à 60,4 M€ au 28/02/2009, faisant ainsi passer le gearing (ratio des dettes financières nettes / capitaux propres) de 45% à 38%.

Enfin, rappelons que le groupe dispose de lignes bancaires disponibles et confirmées. Sa situation financière reste donc des plus solides.

§ Evolution de l'activité et perspectives

q Protection des Matériaux (22% du CA consolidé)

Sur le 1er semestre 2008-2009 (septembre à février), le chiffre d’affaires dans la Protection des Matériaux est en recul de -24%, à 50,6 M€.

Cette situation, très difficile, a nécessité de s’adapter. Dans ce contexte de très forte baisse d’activité, des actions ont ainsi été menées pour maintenir les entreprises du Groupe, actives sur ce marché, au point mort. Toutefois, les effets de ces mesures sont principalement attendus pour l’exercice 2009-2010.

En outre, le groupe poursuit sa stratégie en maintenant ses efforts de développement dans les pays émergents et en continuant à innover, pour apporter à ses clients des économies et un plus grand respect des normes environnementales.

A ce titre, on notera notamment la percée du groupe dans le secteur éolien, avec plusieurs contrats déjà remportés, et le lancement de plusieurs nouveaux produits comme l’Inobell (nouveau bol de poudrage à haut rendement) et le Nanobell (pulvérisateur électrostatique très compact dédié aux petits robots) de Sames, ou bien la pompe PU 3000 de Kremlin-Rexson, dont le système breveté permet une maitrise parfaite du débit, des dosages et des consommations réelles de peintures.

q Protection des Végétaux (78% du CA consolidé)

Sur le 1er semestre 2008-2009, l’activité Protection des Végétaux a poursuivi sa progression. Le chiffre d’affaires a atteint 181,5 M€, soit une progression de +9,7% comparée aux données pro forma, et une progression de +38% en données réelles.

Bénéficiant de la croissance de son activité et d’une meilleure contribution de Hardi par rapport au 1er semestre de l’année dernière, l’évolution des résultats sur ce marché a été satisfaisante.

En outre, EXEL Industries a poursuivi son développement à l’international et le renouvellement de ses gammes, en lançant notamment, au cours de ces derniers mois, plusieurs nouveaux produits, dont deux récompensés pour leurs aspects innovants lors du dernier Salon International de la Machine Agricole, qui s’est tenu à Paris en février 2009.

Perspectives :

Après une année 2008 euphorique dans le monde agricole, les effets de la crise (notamment dans les Pays de l’Est) conduisent à un retour à la normale sur ce marché, qui reste néanmoins bien orienté et qui dispose de solides perspectives à moyen-terme.

Ainsi, la mise en place progressive, en France, du contrôle technique obligatoire des pulvérisateurs agricoles devrait commencer à porter ses premiers fruits avant la fin de l’année 2009. Ce contrôle technique favorisera notamment le renouvellement des plus anciens pulvérisateurs par des modèles plus récents et plus respectueux de l’environnement.

Enfin, l’agriculture reste un secteur d’avenir, car il faut impérativement augmenter les rendements. Par ailleurs, dans les années à venir, les prix des céréales devraient (selon la FAO) se maintenir à des niveaux élevés.

Cela offre ainsi à EXEL Industries et à ses pulvérisateurs, qui apportent productivité et de meilleurs rendements aux agriculteurs du monde entier, de bonnes perspectives de croissance à moyen et long terme.

Prochain rendez-vous : Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2008-09, le mardi 30 juin 2009.

A propos d’EXEL Industries : www.exel-industries.com

Spécialiste mondial des techniques de pulvérisation de précision pour l’agriculture et l’industrie, EXEL Industries emploie 2 800 personnes dans 22 pays, sur les 5 continents.

Sur l'exercice 2007-08, le groupe a affiché un chiffre d'affaires de 456,2 M€, en progression de +54%, et un résultat opérationnel courant de 38,1 M€, en hausse de +27%.

NYSE-Euronext Paris, Compartiment B (Mnemo EXE / ISIN FR0004527638)

Indices SBF 250, CAC Mid&Small 190, CAC Small 90

VOS CONTACTS _____

Patrick BALLU Julien PEREZ

Président-Directeur Général Relations Investisseurs / Presse

Tél : 03 26 51 52 55 Tél : 03 26 51 18 84


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant