Exécutions et déplacements de population signalés à Mossoul - Onu

le
0
    GENEVE, 4 novembre (Reuters) - Les djihadistes de l'Etat 
islamique (EI) ont exécuté plusieurs centaines de personnes aux 
alentours de Mossoul, dont 50 des leurs pour désertion et 180 
anciens fonctionnaires, a annoncé vendredi une porte-parole du 
Haut commissariat de l'Onu aux droits de l'homme. 
    Ils ont par ailleurs acheminé 1.600 personnes d'Hamman al 
Alil à Tal Afar, peut-être avec l'intention de les utiliser 
comme boucliers humains, et leur ont dit qu'elles pourraient 
être conduites en Syrie, a poursuivi Ravina Shamdasani. 
    Selon elle, les habitants d'Hamman al Alil ont été sommés de 
remettre tous les enfants de plus de neuf ans à l'organisation. 
Il pourrait s'agir, a-t-elle dit, d'en faire des enfants 
soldats. 
    L'Onu dispose en outre d'informations selon lesquelles des 
civils ont été tués dans des raids aériens, dont l'un aurait 
notamment coûté la vie à quatre femmes et fait 17 blessés, 
mercredi à Koudous, un quartier de l'est de Mossoul.   
     
    VOIR AUSSI 
    LE POINT sur la bataille de Mossoul   
    GRAPHIQUE (en anglais): http://tmsnrt.rs/2cMNG3q     
 
 (Tom Miles, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant