EXCLUSIF. Suicide dans la magistrature : une enquête est ouverte

le
1
Photo d'illustration - Trois ans après le suicide du juge d'instruction Philippe Tran-Van, une enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de Nanterre.
Photo d'illustration - Trois ans après le suicide du juge d'instruction Philippe Tran-Van, une enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de Nanterre.

Trois ans après le drame, Jocelyne Tran-Van s'est finalement décidée à porter plainte contre X pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui, et une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Nanterre. Le 16 septembre 2010, son fils, Philippe Tran-Van, juge d'instruction au tribunal de grande instance (TGI) de Pontoise, met fin à ses jours. Surcharge de travail, pressions de sa hiérarchie... Le juge d'instruction, surmené, laisse derrière lui une terrible lettre d'adieu. "On dit que je suis incompétent pour gérer mon cabinet, alors qu'avec la meilleure volonté du monde, il est impossible de faire face à la charge de travail", écrit-il en lettres capitales. Avant de poursuivre : "Alors je préfère en finir, car me battre contre ma hiérarchie pour faire valoir mes moyens de défense me semble vain." Et de conclure : "Que mes proches me pardonnent ce que je vais faire et de la peine que je vais leur causer. Je les aime de tout mon coeur."Aujourd'hui encore, ces quelques phrases émeuvent sa mère aux larmes. Elle ne comprend pas comment, des mois après la mort de son fils, l'Inspection générale des services judiciaires a pu dédouaner complètement les supérieurs de Philippe. Pendant des mois, Jocelyne Tran-Van envoie des courriers à la chancellerie, aux syndicats, à la presse. Son combat n'est plus seulement d'obtenir des explications sur la mort de son enfant. C'est devenu une croisade contre "la souffrance au travail"....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 27 fév 2014 à 17:56

    Ma "pauvre" Madame Tran-Van...si vous saviez comme sa hiérarchie s'en moque, pour ne pas dire plus, malheureusement...Mais, bon, courage quand même...il faut tjrs y croire ...