EXCLUSIF. Nous avons rencontré l'homme de main de Dassault

le
0
Serge Dassault.
Serge Dassault.

Il est en cavale depuis le 19 février dernier. Younès Bounouara, l'agent des cités de Serge Dassault, ex-maire de Corbeil-Essonnes et toujours sénateur, a pris la fuite après avoir tiré sur Fatah Hou, un boxeur de 32 ans qui l'avait menacé le matin même. Laissé pour mort, Hou garde quelques séquelles. Ce règlement de comptes est l'épilogue de cinq ans de harcèlement. Younès Bounouara est réputé pour avoir perçu beaucoup d'argent de la part de l'avionneur. Ceux qui l'ont pris en grippe réclament leur part. Selon eux, les deux millions d'euros touchés par Bounouara devaient servir à les récompenser pour avoir poussé les électeurs de Corbeil dans les bras de Dassault.

"Il n'en a jamais été question, s'insurge Bounouara, depuis sa cachette. J'ai été rémunéré pour tout le travail que j'ai accompli pour Serge Dassault de 1995 à 2009. Concernant la dernière élection, celle de Jean-Pierre Bechter, que Dassault a choisi pour lui succéder, je n'y ai pas participé. Surtout, mon argent, je l'ai touché en 2011, et l'élection s'est déroulée en 2009. Alors avec quoi j'aurais acheté des votes ? Les vidéos diffusées par Le Canard enchaîné puis Mediapart sont de la manipulation. Serge Dassault dit qu'il m'a donné 1,7 million d'euros, c'est faux. Ce sont ses interlocuteurs, des maîtres chanteurs, qui lui suggèrent ce montant. En fait, il s'agit d'un marché public de la ville de 1,7 million, dont 10 % ont été attribués légalement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant