EXCLUSIF - Marine Le Pen rompt avec son super DRH Paul-Marie Coûteaux

le
0
Marine Le Pen a décidé de rompre ses relations avec Paul-Marie Coûteaux, qui se flattait d'être son super DRH.
Marine Le Pen a décidé de rompre ses relations avec Paul-Marie Coûteaux, qui se flattait d'être son super DRH.

Marine Le Pen a craqué. Elle a pris sa plume pour écrire une "lettre de rupture" à Paul-Marie Coûteaux, ex-député européen, avec qui elle travaillait depuis près de trois ans. "Je ne veux plus vous voir ni avoir de relation personnelle ou politique avec vous", explique en substance la présidente du FN à l'ancien collaborateur de Philippe Séguin dans un courrier daté du 7 avril. Fin gourmet, Paul-Marie Coûteaux se flattait d'être le super DRH de l'ex-candidate à l'Élysée. Il avait pris l'habitude de recevoir à sa table, dans son domicile parisien, des connaissances dans le but de trouver des collaborateurs à Marine Le Pen ou de lui faire rencontrer des personnalités diverses, comme l'écrivain Renaud Camus - le théoricien du "grand remplacement". Aujourd'hui, trois personnalités du parti ont été recrutées via Coûteaux : Florian Philippot, vice-président responsable de la communication ; Philippe Martel, ex-collaborateur d'Alain Juppé devenu chef de cabinet de Marine Le Pen, et Karim Ouchikh, conseiller responsable de la Culture. En se séparant de l'ancien séguiniste, Marine Le Pen se prive donc d'un important carnet d'adresses. Coûteaux à la porte du SielNon encarté au FN, celui qui fut la plume du secrétaire général de l'ONU Boutros Boutros-Ghali avait monté sa propre structure politique : Souveraineté, Indépendance et Libertés (Siel). Un petit parti de 600 adhérents lancé fin 2011 qui fait partie de la plateforme du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant