EXCLUSIF. Ligue 1: 7 présidents de club contestent l'accord Monaco-LFP

le
0
Frédéric Thiriez, le président de Ligue de football professionnelle (LFP).
Frédéric Thiriez, le président de Ligue de football professionnelle (LFP).

Cinquante millions d'euros, ça n'est pas assez. C'est l'objet central de la lettre adressée à la Ligue de football professionnelle (LFP) par sept présidents de clubs (Caen, Lorient, Marseille, Bordeaux, Montpellier, Lille et Paris), contestant l'accord conclu entre la Ligue et l'AS Monaco. Le 23 janvier dernier, le conseil d'administration de la LFP a enterré la hache de guerre avec le club de la principauté. En effet, après un an de conflit portant sur la domiciliation du siège social de l'ASM, les deux parties ont trouvé un terrain d'entente. En versant une enveloppe forfaitaire de 50 millions d'euros, le club du Rocher a ainsi "acheté" le droit de rester domicilié en principauté.Une décision qui n'est pas du tout du goût de Jean-Louis Triaud (Bordeaux), Jean-François Fortin (Caen), Michel Seydoux (Lille), Loïc Féry (Lorient), Vincent Labrune (Marseille), Laurent Nicollin (Montpellier) et Jean-Claude Blanc (PSG). Ils ont donc décidé de rédiger une lettre - que Le Point.fr s'est procurée - à l'attention des présidents de clubs de Ligue 1 et Ligue 2 et par extension destinée à la LFP. Selon eux, "on peut regretter que le conseil d'administration ait été saisi en urgence [...] et que ces membres aient dû se prononcer [...] sans connaissance du projet de transaction et sans vision claire de cet accord". Mais au-delà de la forme et de la façon dont la LFP a procédé, c'est le fond qui interpelle les sept présidents signataires. "Engagement d'une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant