EXCLUSIF. Les péripéties de Ziad Takieddine à Roissy

le
0
Ziad Takieddine en avril 2013 à Paris.
Ziad Takieddine en avril 2013 à Paris.

Lorsqu'il se fait arrêter à Londres, la veille de la Saint-Sylvestre, pour être sorti illégalement de France, Ziad Takieddine n'en est pas à son coup d'essai. Huit jours plus tôt, l'homme d'affaires franco-libanais avait déjà tenté sans succès d'embarquer pour Beyrouth.D'après les informations du Point.fr, il est un peu plus de 9 heures du matin, ce 22 décembre, quand la police de l'air et des frontières de l'aéroport de Roissy découvre que l'un des passagers du vol Middle East 210 figure dans le fichier des personnes recherchées. Ziad Takieddine, mis en examen par le juge Van Ruymbeke dans le volet financier de l'affaire Karachi, a interdiction de quitter le territoire. Soupçonné d'avoir monnayé pour 200 000 dollars un passeport diplomatique de la République dominicaine, il a passé trois mois en prison.Noël à BeyrouthLors de sa remise en liberté début septembre, Takieddine avait obtenu du tribunal de pouvoir se rendre au Sénégal pour affaires. Une permission de sortie d'une durée de quinze jours, valable uniquement pour ce pays. L'intermédiaire franco-libanais, retenu pendant plus d'une heure par les policiers de la PAF, a beau expliquer qu'il possède un billet retour pour Paris daté du 26 décembre, rien n'y fait. Le magistrat de permanence à la cour d'appel de Paris, joint par téléphone, ordonne de le refouler. L'homme d'affaires, qui a fait venir entre-temps son avocat à l'aéroport, quitte alors Roissy en maugréant contre la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant