EXCLUSIF. Le premier radar de stop, installé à Yerres, est hors la loi !

le , mis à jour le
6

Mi-février, un "radar de stop", premier du genre, installé à Yerres, dans l'Essonne, défrayait la chronique. Sauf qu'à y regarder de plus près, il semblerait bien que cet outil de vidéoverbalisation ait été posé en toute illégalité par la commune du député-maire, Nicolas Dupont-Aignan.

Le système qui ne fait aucunement partie du parc de radars automatiques est composé de caméras vidéo sophistiquées permettant de détecter les véhicules qui ne marquent pas l'arrêt à un stop dans une rue fréquentée de la ville. Les images ainsi enregistrées sont visionnées à distance par les policiers de la commune, qui décident de verbaliser - ou pas - les présumés contrevenants. C'est ce que l'on appelle du PV au vol, ou à la volée.

Les conducteurs en faute ne sont ainsi jamais interpellés. Seule la plaque d'immatriculation des véhicules détectés en infraction est relevée. Et c'est grâce à ce numéro que les titulaires des cartes grises correspondantes, destinataires des procès-verbaux électroniques (PVe) dressés, sont retrouvés. Des conducteurs non interpellés, des PV envoyés par La Poste, cela ressemble beaucoup au fonctionnement des radars automatiques. Mais la comparaison s'arrête là.

Car le système n'est aucunement national, il est local. C'est la commune qui décide de le mettre en place. Et les contraventions sont toujours dressées manuellement, même si c'est désormais par l'intermédiaire d'un ordinateur plutôt que d'un carnet à souche. Aujourd'hui en France, les municipalités sont nombreuses à avoir mis en place de tels systèmes. De grandes villes comme Paris, Marseille, Nice... mais pas seulement. La preuve avec Yerres.

Dans les communes, cette verbalisation via les caméras de vidéosurveillance se développe à vitesse grand V, attirant, bien sûr, les sociétés privées qui se chargent de les en équiper. Et qui s'occupe de vérifier la légalité de ces installations ? Seule la Cnil*, notoireme...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5193328 il y a 9 mois

    bien vu le moralisateur :dupond-aignan

  • mpincon il y a 9 mois

    Réponse à Eledess = le respect de la loi par la Mairie , ce n'est pas n'importe quoi !C'est la garantie d'éviter l'arbitraire .Sinon , pourquoi ne pas oublier le Code de la Route aussi ?Appamée

  • dotcom1 il y a 9 mois

    Un Etat qui ne respecte pas ses propres lois mais les imposent à ses citoyens, ca porte un nom.

  • d.contan il y a 9 mois

    ce genre de chose me semble plus utile que les chicanes à la noix

  • M8603854 il y a 9 mois

    Bêêêêê!

  • Eledees il y a 9 mois

    N'importe quoi...les (trop nombreux) excités de la route vont pouvoir continuer de griller les stop en toute impunité...