EXCLUSIF. "Je ne participerai pas à l'opération d'enfumage menée par la buissonie"

le
0
Patrick Buisson, ancien conseiller de l'ex-président Nicolas Sarkozy.
Patrick Buisson, ancien conseiller de l'ex-président Nicolas Sarkozy.

Après Georges Buisson, suspecté d'être à l'origine des fuites des enregistrements clandestins de son père et dont Le Point.fr a recueilli en exclusivité les confidences, c'est autour de l'ancienne assistante de Patrick Buisson d'être pointée du doigt. Jeudi, dans une première version d'un article ensuite modifié, Valeurs actuelles a publié sur son site internet une enquête sur "les vraies raisons de l'affaire Buisson". Il y était notamment question de Pauline de Préval, l'ancienne assistante de Patrick Buisson à la chaîne Histoire, apparaissant comme celle "qui aurait pu se procurer de manière non autorisée les enregistrements".Dans sa dernière édition, l'hebdomadaire Marianne évoque également le nom de la jeune femme, "la première personne à avoir accordé un intérêt majeur à ces enregistrements". Contacté par Le Point.fr, l'avocat de Pauline de Préval, Me Rodolphe Bosselut, prévient qu'il poursuivra toutes les publications mettant en cause sa cliente. Sur le fond, ce spécialiste des victimes de sectes confie qu'il ne souhaite "pas participer à une opération d'enfumage et de diversion menée par la buissonie" qui jetterait en pâture le nom de l'ex-collaboratrice de Buisson. Pauline de Préval est arrivée en stage à LCI au début des années 2000. Elle y a fait la rencontre de Patrick Buisson, qui se comportera vis-à-vis d'elle comme un véritable mentor, d'autres disent un gourou, l'aidant notamment dans l'écriture de sa...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant